SAUVEGARDE DU MUSEE St MARCEL 

Retour

horizontal rule

Saint-Marcel, le 31 août 2013

Cher(e)s ami(e)s,...

Merci à toutes et tous d'être en ce lieu aujourd'hui. Comme je l'indiquais dans l'appel lancé pour la sauvegarde du musée de Saint-Marcel dont “Les amis de la Résistance du Morbihan” et le dernier numéro de “Ami, entends-tu” ce sont fait l'écho, cette journée est une réponse à l’appel à une mobilisation générale lancé le 18 juin par Messieurs Rousselot et Guegan pour la survie du musée de la Résistance de Saint-Marcel dans ce haut-lieu de la mémoire résistante qu'est ce secteur du Centre-Bretagne.

  
 De nombreuses personnalités, venues de tous les milieux et toutes les formations politiques, inspirées par la Résistance et la préservation de ses valeurs, ont soutenu cette initiative et exigé que les pouvoirs publics s'associent pour sauver ce lieu unique de notre mémoire à tous, jeunes et moins jeunes.

Les historiens de la Seconde Guerre mondiale s'accordent à reconnaître Saint-Marcel comme l’un des cinq plus grands maquis mobilisateurs de France au même titre que celui des Glières ou celui du Vercors. Saint-Marcel est par ailleurs le seul des grands maquis de France qui s'inscrit à part entière dans le cadre de l’opération Overlord, la libération de l’Europe après le débarquenment interallié du 6 juin 1944.

Ce Musée, labellisé Musée de France par arrêté ministériel en date du 17 septembre 2003, est, à ma connaissance, le seul qui évoque à la fois la Résistance bretonne dans sa diversité ainsi que l'existence d'un grand maquis sans oublier les opérations menées au sein des SAS (Special Air Service) par les parachutistes de La France Libre et les parachutistes Alliés dont le soutien aux maquisards fut précieux à partir du 6 juin 1944.

Le musée de la Résistance de Saint-Marcel, haut-lieu de la mémoire résistante s'il en est, a l'immense mérite de transmettre la mémoire de la Résistance aux générations contemporaines. Par là même,il rend hommage aux Résistantes et Résistants qui ont lutté et trop souvent sont tombés pour sa liberté dans la France occupée et dans les camps de la mort. Ce musée rend ainsi à la Résistance et à ses valeurs énoncées par le Conseil National de la Résistance dont nous avons commémoré cette année le 70ème anniversaire de la première réunion le 27 mai 1943, ce musée rend à la Résistance toute la place qui lui revient dans l’histoire de notre pays.

A quelques mois des nombreuses cérémonies qui marqueront le 70ème anniversaire de la Libération de notre territoire, abandonner l'extraordinaire outil pédagogique qu'est le musée de Saint-Marcel serait (aurait été) une faute grave : ce serait oublier notre dette envers les héros de notre passé et négliger un jalon essentiel dans la construction de notre futur car ce serait faire fi des valeurs humanistes, démocratiques et patriotiques pour lesquelles luttèrent les Résistants, cette aspiration à une France et à un monde meilleurs, plus justes et solidaires dont ils furent porteurs.

C’est donc pour assurer la nécessaire transmission aux jeunes générations, pour répondre à leur besoin de connaissance, de repères et de mémoire que le Musée de Saint-Marcel est utile, que dis-je, indispensable et qu'il doit continuer d'exister.


   
    Merci à toutes et à tous

Charles Paperon

 

Retour

horizontal rule

 

Retour

horizontal rule

Cher(e)s ami(e)s,,

J'étais présent  ce samedi 31 août à Saint-Marcel pour le soutien au musée de la Résistance. Parmi les personnes présentes il y avait bien sûr des élu(e)s, des représentants des associations de déporté(e)s, de résistant(e)s ainsi des membres de la Ligue (locale) des droits de l'Homme et de la Libre pensée. Un élu a pris la parole pour dire que les choses allaient dans le bon sens et que des fonds seraient débloqués pour sauvegarder le musée. Après une courte visite du musée, j'ai participé avec Michel Madec à une mini-conférence sur le thème des valeurs de la Résistance avec les personnes présentes, notamment Katherine Le Port : beaucoup de gens ont pris la parole pour indiquer combien ils tenaient à la pérennité de ce haut-lieu de la mémoire résistante. Un grand moment d'émotion, pour dire les choses comme elles sont !!

Voici l'article de Ouest France passé dimanche.
http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Mobilisation-en-chanson-pour-sauver-le-musee-de-la-Resistance_40771-2224552-pere-bre_filDMA.Htm

 Bien cordialement

  Charles PAPERON
        co-Président du comité ANACR Brest
        Vice-Président Santé Liberté Bretagne
        contact:02-98-46-52-79
        06-67-55-10-14
        
c.paperon@orange.fr

Retour

horizontal rule