Robert Keller

Remonter

L’ingénieur Robert Keller

 

 

Robert Keller provoque, le 16 avril 1942, un défaut artificiel sur le câble Paris-Metz et, sous couvert de réparation, met en place l'opération de dérivation. Celle-ci aboutit a une villa de Noisy-le-Grand ou plusieurs opérateurs parlant la langue allemande se gelaient pour rédiger des comptes rendus d'écoute. La "Source K" est désormais en place.

 

 

 

 

L’ingénieur Robert Keller a réussi à mettre au point une technique pour dériver les câbles téléphoniques sans que les mesures effectuées aux extrémités ne puissent déceler la fraude. Pendant cinq mois, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, toutes les conversations ennemies sont recueillies par des opérateurs qui enregistrent les directives adressées à leurs représentants en France par Goering, Keitel, Jold, Goebbels, Donits… et même Hitler lui-même. Soixante-dix grands circuits ont été dérivés et mis au service de la Résistance et des Alliés. Pour cela, il fallut rechercher des locaux propres à installer des postes d’écoute dans le voisinage des lignes téléphoniques à longues distance de l’ennemi. A cet effet, d’importants travaux de terrassement et de forage ont étés effectués sous la direction de Keller, dit le Lion. Cette mine, on l’appela la source K, mais elle finit par être découverte et Robert Keller fut arrêté le 25 décembre 1942, puis déporté à Bergen Belsen où il mourut en 1945.

 

 

Robert Keller
1899-1945

Roger Rouxel
Les Mystères
de la source K

Dossiers d'Aquitaine

TIMBRE N° 1123

EMISSION : 20 mai 1957

RETRAIT : 14 septembre 1957

TIRAGE : 1,250  million (série)

 

KELLER robert(1899-1945)


Engagé volontaire à 17 ans dans la Marine à la 1 ère Guerre Mondiale, Robert Keller entra dans l'administration des P.T.T. en qualité d'agent mécanicien du service des lignes souterraines à
grande distance et devint successivement ingénieur des travaux puis chef de centre de relève des dérangements de Paris.
Mobilisé en 1940 et cité pour son courage, Robert Keller prit contact dès le début de 1941 avec un groupe de Résistance.
C'est en 1942, qu'aidé par une héroïque phalange, il tenta et mena à bien l'entreprise incroyable et follement téméraire d' organiser l'écoute clandestine du réseau souterrain à longue distance utilisé par les Allemands pour leurs communications.
Cette écoute (appelée la source "K") dura de longs mois mais finit hélas par être découverte et Robert Keller arrêté
le 25 décembre 1942 fut conduit dans les camps d' Orianenburg et de Bergen
Belsen où il mourut en 1945 peu de temps avant sa délivrance, laissant à la grande famille des postiers, un nom impérissable.

Remonter