Charles FOURNIER-BOCQUET

  (1920.2014)

horizontal rule

BulletsRetour

Né en 1920 à Sotteville-lès-Rouen, Charles Bocquet entreprend des études pour être instituteur mais la guerre en décide autrement.

Début 1941, sous le pseudonyme Fournier, il entre en Résistance.

Un an plus tard, Il est un des artisans de la création des Francs-tireurs et partisans français, en Seine Maritime.

Après la libération de Paris, Charles Fournier-Bocquet suit une formation militaire à Provins où il se lie d'amitié avec Henri Rol-Tanguy.

Volontaire dans l'armée de libération pour la durée de la guerre, il devient chef de bataillon au sein de la lare armée française et participe à la campagne d'Allemagne (passage du Rhin) jusqu'à la capitulation du Illème Reich.

Il termine la guerre avec le grade de lieutenant-colonel.

Il participe au journal de l'amicale des anciens FTP-FFI, France d'abord. En 1947, il épouse Renée.

De leur union naît deux ans plus tard, leur fille.

Communiste, il milite au sein de la cellule Paul-Vaillant-Couturier du PCF de son quartier à Aubervillers.

En 1952, il prend part aux côtés de Pierre Villon, grande figure de la Résistance, ancien membre du CNR, cadre de la direction du Parti communiste, à la transformation de l'amicale des anciens FTP-FFI en Association nationale des anciens combattants et résistants de France (Anacrf), présidée par Charles Tillon.

Il en devient l'adjoint de Pierre Villon comme secrétaire général. Deux ans plus tard, aux termes du congrès de Limoges et de vifs échanges, l'Anacrf devient l'Anacr en s'ouvrant à d'autres composantes de la Résistance Présidée par Pierre Villon, Charles Fournier-Bocquet est secrétaire général.

En 1958, lors de l'arrivée au pouvoir du général de Gaulle, il parvient à préserver l'unité des communistes et des gaullistes au sein de l'association.

Officier de la Légion d'honneur, titulaire de la Médaille de la Résistance, de la Croix de Guerre 39-45, de la Croix de combattant volontaire, Charles Fournier-Bocquet est demeuré secrétaire général jusqu'en 2008. Décédé le 6 août dernier, ses obsèques ont eu lieu le 13 août près de Fécamp.