Bullets Retour

horizontal rule

Achille CARREAUX

De nombreux agents des PTT furent fusillés ou moururent en Déportation.

 

***********

 

Achille CARREAUX est né le 15 septembre 1889 à Hierges (Ardennes). Soldat de la Première Guerre mondiale 1914-1918 (il fut décoré) en 1940 il est volontaire pour servir dans une unité combattante. En juin, la défaite le surprend, il échappe aux Allemands et rejoint Lille pour y travailler. À cette époque, il est Inspecteur technique des PTT. En 1941 il est nommé Receveur du bureau de poste qui se trouve en gare de Lille.

Cest dans ce secteur que va débuter toute son activité résistante. En 1942, il va côtoyer un Résistant Edmond Debeaumarché. Ce dernier fait partie du réseau « Etat-Major PTT » créé par Ernest Pruvost et Simone Michel-Lévy.

Debeaumarché met en place pour la région du Nord une antenne « Etat-Major PTT ». Il va enrôler Carreaux dans son organisation. Parallèlement ce dernier va intégrer les Unités de Combat et de Renseignement (U.C.R.) et l’Organisation Civile et  Militaire (O.C.M.) et va constituer des centres de dépôts d’armes.

En mars 1943, le Directeur régional des PTT, Gilles Colle va créer autour de « ’Etat-Major PTT » un réseau qui va s’étendre jusqu’à toute la  région picarde. L’effectif de ce réseau atteindra plus de 600 agents en 1944.

Achille Carreaux va y prendre une place importante. Ses bureaux PTT en gare de Lille, dont il a la responsabilité, sont situés au rez-de-chaussée d’un immeuble dont le premier étage est occupé par des services allemands de transport de troupes et de matériel. Achille Carreaux, cet ancien Inspecteur technique, avait repéré que les lignes téléphoniques utilisées par les Allemands, passaient par la cave de l’immeuble d’où elles étaient raccordées au réseau souterrain. Il lui fut facile par ses connaissances techniques d’installer une station d’écoute placée sous l’escalier de la cave.

 

Achille Carreaux parlait très bien l’allemand et ainsi pu transmettre à Londres des renseignements très précieux. Mais il fut arrêté le 10 mai 1944. La Gestapo perquisitionna son domicile et découvrit une cache d’armes. Incarcéré à la prison de Loos, il sera déporté le 14 août 1944 vers l’Allemagne avec 26 autres détenus classés « NN » (Nacht und Nebel). Achille Carreaux va d’abord passer par la forteresse de Bayreuth avant d’être transféré très affaibli au camp de concentration de Flossenbürg. Un mois plus tard, il meurt le 4 avril 1945, quelques jours avant la pendaison dans ce même camp de Simone Michel-Lévy le 13 avril 1945. 

 

Charles Sancet

 

horizontal rule

Bullets Retour