Bullets Retour

horizontal rule

Arnold Hanff  Ingénieur  des  PTT 

fusillé en mars 1944 !

******

Arnold Hanff est né le 17 octobre 1898 à Paris. Il est en 1917 élève à l’Ecole Polytechnique. Mobilisé, il participe aux batailles de la Somme, du Chemin des Dames avec le grade d’aspirant puis de sous-lieutenant. À la fin de cette guerre, il reprend ses études à l’Ecole supérieure d’électricité et à l’Ecole supérieure des postes. Il est affecté comme ingénieur à la Direction des Services téléphoniques de Paris, puis à Strasbourg. Il est nommé ingénieur en Chef en 1931. Il exerce cette responsabilité à Montpellier.

Menacé par les autorités allemandes et la Milice, il quitte cette ville pour se réfugier en 1942 dans sa famille à La Souterraine (Creuse). À Limoges, chargé de la Direction des Recherches et du Contrôle technique des PTT, il décide rapidement de rejoindre le maquis. C’est alors qu’il prend la tête de la Résistance des PTT de la région. Il est aussi l’un des dirigeants des M.U.R. (Mouvements Unis de la Résistance).

Suite sans doute à une dénonciation, il est arrêté par la Gestapo le 14 mars 1944 et emprisonné à la prison de Limoges. Il est fusillé le 26 mars 1944 à Brantôme (Dordogne) avec 25 otages.

Arnold Hanff, marié, a quatre enfants. Son épouse est arrêtée en même temps que lui. Elle est transférée à Drancy et déportée à Auschwitz dans le convoi 71. Elle décède le 31 mai 1944.

En juillet 1946, Jacques-Dumas-Primbault, Directeur des Services Télégraphiques et Téléphoniques de la Région de Limoges (1), atteste « que Monsieur Arnold Hanff, Ingénieur en Chef des PTT affecté durant l’occupation allemande au Service du Dépôt Central du Matériel au Mas Loubier à Limoges, s’est mis dès le début de cette occupation au service de la Résistance. En contact avec les responsables locaux des mouvements de résistance, il a participé au noyautage des Administrations publiques (NAP) et a organisé avec succès la Résistance PTT dans la région, notamment en ce qui concerne la destruction des liaisons allemandes ».

Ce polytechnicien, résistant et ami du couple Hanff, se chargea de la protection des quatre enfants et les fit transférer dans la Drôme pour éviter les persécutions des nazis contre les Juifs.

Le Chef régional des M.U.R. Monsieur Léonie, en juillet 1946, a fourni  aux enfants d’Arnold Hanff une attestation indiquant « qu’il fut un des militants les plus actifs de la Résistance durant la période clandestine. Dès la constitution des Mouvements Unis de la Résistance, il prit la direction dans la région de Limoges du noyautage des administrations publiques et particulièrement des PTT. Son travail consistait notamment à fournir au gouvernement d’ALGER tous les renseignements concernant le réseau téléphonique de l’ennemi ».

 

(1)      Jacques Dumas-Primbault né en 1905 dans l’Allier, décédé en 2005, est ingénieur des télécommunications promotion 1930. Résistant en Haute-Vienne. Directeur régional des télécommunications à Limoges.

 

Sources : archives de « Libération Nationale PTT » : document et photo parution dans le n° 100 de la revue « Postes et Télécommunications » sans date. Dossier Ministère des Armées DAVCC Caen.

 

horizontal rule

Bullets Retour