Retour

horizontal rule

La prison de Montluc à Lyon (*)

=============

Dans cette prison, furent détenus entre 1942 et 1944 environ 8000 personnes. Beaucoup d’entre elles furent déportées, ou fusillées ou encore massacrées à titre de représailles. Cette prison construite en 1921 sur le fort Montluc, là où se situent les fortifications de la ville, fut désaffectée en 1932. Elle est remise en service dès le début de la Seconde Guerre mondiale.

Le Gouvernement de Vichy va y incarcérer un grand nombre « d’opposants » mais c’est surtout après l’invasion de la Zone sud en novembre 1942 que la prison va devenir un lieu de terreur et de souffrance où la Wehrmacht (**) va emprisonner de nombreux résistants, des juifs, des otages. Jean Moulin, Raymond Aubrac entre autres y furent incarcérés, les enfants d’Izieu aussi.

Le nombre estimé de 7731 détenus arrêtés dans toute la Zone sud qui ont transité par cette prison va entrainer une surpopulation dans les cellules et des conditions de détention très dures. Ces détenus ont pour la plupart été interrogés et torturés dans d’autres locaux notamment l’Ecole du service de santé militaire, siège de la Gestapo où sévissait Klaus Barbie. Il ne faut pas oublier aussi la plus sinistre figure de la Gestapo lyonnaise : Francis André dit « Gueule-Tordue ».

 

Après le Débarquement en Normandie, la Wehrmacht va intensifier la répression. Des exécutions sommaires se multiplient. Dans 33 sites des environs de Lyon on dénombre 682 prisonniers assassinés depuis le 6 juin 1944 jusqu’au 21 août 1944.

Le 23 août des résistants sont emmenés de la prison Montluc jusqu’aux locaux de la Gestapo, place Bellecour, où ils seront fusillés.

La Résistance va cerner le quartier et empêcher l’évacuation des détenus par les Allemands. Ces derniers quittent Montluc le 24 août, dix jours avant la libération de la ville de Lyon.

(*) Mémorial de Montluc, 4 rue Jeanne-Hachette 69003 Lyon

(**) La Wehrmacht (force de défense) est le nom porté par l’armée allemande dans le Troisième Reich d’Adolphe Hitler de 1935 à 1946. Le IIIème Reich est un terme désignant l’Etat allemand nazi dirigé par Hitler de 1933 à 1945. On parle souvent du Führer qui signifie le dirigeant, le chef ou le guide. Mais ce mot est passé à la postérité au cours du siècle dernier pour avoir désigné la personne d’Adolphe Hitler.

Colette Pallarés

horizontal rule

Retour