Devoir de Mémoire

Accueil

horizontal rule

Hommage à Simone Michel-Levy

Compagnon de la Libération

Chatillon le  22 Juin 2016

             Hommage à Simone Michel-Levy                   

Compagnon de la Libération

Chatillon

22 Juin 2016

Bullets   Lire l'article

Accueil

horizontal rule

Hommage à deux postières Résistantes

Poste de Louan 03 août 2016

*******

Hommage à deux postières Résistantes

Poste de Louan

03 Août 2016

Bullets   Lire l'article

Accueil

horizontal rule

Un devoir : combattre l’extrême-droite partout

et tous les jours, rappeler inlassablement les valeurs de la Résistance

 

Un devoir : Combattre l’extrême-droite partout, et tous les jours, rappeler inlassablement les valeurs de la Résistance.

 Bullets  Lire l'article 

Accueil

horizontal rule

Joseph DOMEREGO

Un postier devenu Maire du 2ème arrondissement de Paris

********

Joseph DOMEREGO

Un postier devenu Maire du 2ème arrondissement de Paris

 Bullets  Lire l'article 

Accueil

horizontal rule

L’engagement des Receveuses des PTT

dans la Résistance

*******

Engagement des

 Receveuses des PTT

dans la

Résistance.

Bullets   Lire l'article

Accueil

horizontal rule

Hommage à Pierre MOULIE

*******

Vitry le 27 mai 2015

Hommage à Pierre MOULIE

Pour le 70e anniversaire du

 Conseil National de la Résistance (CNR)

 créé il y a exactement 70 ans le 27 mai 1943 ...
 

 Bullets  Lire l'article 

Accueil

horizontal rule

Marie-Louise GASPARD

honorée à Vendôme (Loir-et-Cher) (*)

*******

Marie-Louise GASPARD

honorée à Vendôme (Loir-et-Cher)

Employée des PTT (commis principal) dans cette ville, Marie-Louise Delbert épouse Gaspard, faisait partie du groupe Résistance PTT et du groupe « Vendôme A » antenne du réseau Cincinnatus dont son mari Louis est responsable.  Elle confectionnait et transportait de fausses cartes d’identité.

Bullets   Lire l'article

Accueil

horizontal rule

Roger BOLLEAU, fusillé au Mont Valérien

*******

Roger BOLLEAU, fusillé au Mont Valérien

Photo anthropométrique

(après arrestation), le 17 mars 1942).

Archives de la préfecture de police, Paris

Bullets   Lire l'article

Accueil

horizontal rule

Attentats du 13 novembre 2015

à PARIS

*******

Communiqué de l'ANACR

concernant les

Attentats du 13 novembre à Paris

Bullets   Lire l'article

Accueil

horizontal rule

71e Anniversaire D-DAY

5 et 6 juin 2015 à Benouville (Calvados) et le 8 juin à Ouistreham (Calvados)

*******

Juin 2015 en Normandie

71e Anniversaire D-DAY

Notre association Libé-PTT était présente les 5 et 6 juin 2015                                           à la mairie de Bénouville (Calvados)

et le 8 juin 2015 à la mairie de Ouistreham (Calvados)

Bullets Lire l'article 

Pour voir l'intégralité des cérémonies, Cliquez sur les liens ci-dessous

Juin 2014 70e anniversaire du débarquement    Bullets  Cérémonies officielles    Bullets Carentan  Bullets  Beaucoudray 

Accueil

horizontal rule

Maurice CHAROLAIS

Grand Résistant et Juste de France

*******

Devoir de Mémoire

 Bullets  Lire l'article

Mon Beau-père, Maurice CHAROLAIS

Grand Résistant et juste de France.

Témoignage de Didier CROUZET

Accueil

horizontal rule

Célébration du soixante-dixième anniversaire de la mort de

Simone MICHEL-LEVY

Le vendredi 13 AVRIL 1945 dans le camp de concentration de FLOSSENBURG, 10 jours avant sa libération par les américains, les nazis qui jusqu'à la fin ont tués et gazés, ont ce jour pendu SIMONE MICHEL-LEVY et deux de ses compagnes « nues, les mains attachées dans le dos avec du fil de fer à l’un des six crochets situés dans le mur à cet effet ». Cette résistante de la première heure a combattu y compris dans les pires conditions (elle sabotait dans l’usine qui fabriquait des munitions antiaériennes). Découverte, après avoir été torturée elle fut pendue à l’âge de 39 ans. Elle était l’une des six femmes faites Compagnons de la libération par le général de Gaulle, (Charles Sancet dans son ouvrage « Les Femmes des PTT et la Seconde Guerre mondiale » lui consacre tout un chapitre).

Bullets60e Anniversaire de la  mort de Simone-Michel LEVY

horizontal rule

 

Pierre MOULIÉ, né le 28 janvier1891 à Saint-Martin-Sepert (Corrèze) débute sa carrière dans les PTT comme commis à Vierzon (Cher) puis contrôleur en région parisienne à Ivry. Il est soldat durant la Première Guerre mondiale, en revient gazé et profondément marqué par les atrocités dont il avait été témoin. Professeur d’espéranto, trésorier de la chorale ouvrière et secrétaire général de l’oeuvre des Vacances populaires enfantines d’Ivry, Pierre Moulié fut élu en 1929 puis en 1935 conseiller municipal communiste. Secrétaire de la section de l’ARAC (association républicaine des anciens combattants) jusqu’en 1939 il fut déchu de son mandat municipal le 9 février 1940 par le conseil de préfecture pour appartenance au Parti communiste

BulletsPierre MOULIE

horizontal rule

Plaques commémoratives

Notre association est toujours attentive à la sauvegarde des stèles et plaques commémoratives dédiées aux martyrs de la Seconde Guerre mondiale et sa vigilance est en alerte lorsque des immeubles abritant ces lieux de mémoire sont vendus ou lorsque les services sont délocalisés.

Nous venons d’apprendre que France Télécom quitte l’immeuble situé 38 rue du général Leclerc à Issy-les-Moulineaux (anciennement C.N.E.T. puis France Télécom Recherche et Développement) dans lequel est apposée la plaque commémorative de Simone Michel-Lévy, héroïne de la Résistance PTT, pendue à Flossenburg le 13 avril 1945, l’une des six femmes Compagnon de la Libération.

Dans un récent courrier, « Libération Nationale PTT – ANACR », s’est adressée au Président de cette entreprise pour connaître ses intentions concernant le lieu et les modalités de la réinstallation de cette plaque dans un nouvel immeuble.

Le 19 septembre, le Directeur du Cabinet du Secrétariat Général du Groupe Orange a directement téléphoné à notre secrétaire général, Charles Sancet, pour le rassurer sur la réinstallation de la plaque dans de nouveaux locaux qui seraient situés à Châtillon. Il s’est engagé à nous tenir au courant et à examiner avec nous les conditions pratiques.

Par ailleurs, notre association s’étant inquiétée de l’avenir des deux stèles situées dans un des halls du siège de France Télécom, 6 place d’Alleray, la Direction étant délocalisée au 78 rue Olivier de Serres, le Directeur de Cabinet au cours de ce même entretien téléphonique, confirme qu’en dehors du siège de l’entreprise, des personnels et des services occuperont encore cet immeuble et de ce fait la situation actuelle reste inchangée.

 

Accueil

horizontal rule

CEREMONIE D'INAUGURATION DE LA NOUVELLE

APPELLATION LYON-SEVIGNE-MATHERON

1, Rue Duphot     Lyon 3ème

31 MAI 2013    Bullets Lire l'article 

Accueil

horizontal rule

Menace de fermeture du Musée de Saint MARCEL
Le Musée de la Résistance Bretonne

Actions pour la défence du Musée

BulletsActions pour la  sauvegarde du Musée


Bulletspetition en ligne

 

Accueil

horizontal rule

Devoir de Mémoire  (Marseille 07 mai 2013)

Déplacement des plaque commémorative situées au sein du restaurant Marseille Colbert

Enfin, au bout de 10 mois de relance les deux plaques vont enfin être déplacées 

 Amicalement      Monsieur Milani,

En réponse à votre demande, je vous informe que les deux plaques commémoratives de Colbert ont bien été transférées sur le site de St Mauront comme vous le demandiez.

La plaque commémorative en hommage au résistant Paul CODACCIONI qui se trouvait dans les locaux du CCORRM de Marseille sera installée prochainement dans les nouveaux locaux de ce service à St Mauront , certainement dans le couloir d'accès au plateau.

La plaque commémorative en hommage aux victimes des deux dernières guerres mondiales qui était dans le restaurant de Marseille Colbert sera installée dans le restaurant Marseille St Mauront dès que les travaux seront terminés.

Cordialement

Accueil

horizontal rule

Devoir de Mémoire  (Marseille 05 mars 2013)

Déplacement des plaque commémorative situées au sein du restaurant Marseille Colbert

 

Monsieur la Directeur Orange,

 

Nos 2 courriels ci-dessous des 31 mai et 22 août 2012 semblent être restés sans réponse tant du point de vue réponse écrite que dans les faits concrets :

-      La plaque commémorative en hommage aux victimes des 2 dernières guerres mondiales qui était dans le restaurant de Marseille Colbert n’a pas été déplacé à notre connaissance dans le restaurant Marseille St Mauront comme nous le demandions; a-t-elle été déplacée en un autre lieu ?

-      La plaque commémorative en hommage au résistant Paul CODACCIONI qui se trouvait dans les locaux du CCORRM de Marseille n’a pas été déplacé à notre connaissance dans les nouveaux locaux de ce service à Marseille St Mauront comme nous le demandions; a-t-elle été déplacée en un autre lieu ?

Nous espérons croire qu’il ne s’agit que d’un oubli qui sera très vite réparé dans le cadre du devoir de mémoire qui s’impose à tous, salariés comme dirigeants d’entreprise comme France Telecom – Orange, entreprise qui met pourtant souvent en avant sa Responsabilité Sociale d’Entreprise.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur Orange, l'assurance de notre parfaite considération

Gérard MILANI

 

Accueil

horizontal rule

 

"Résistance" Quelques précisions… utiles !!...

Il nous arrive d’entendre des affirmations paraissant assez sympathiques au premier abord, véhiculées souvent par des personnes totalement acquises aux valeurs de la Résistance mais qu’il faut néanmoins éviter de prononcer dans le feu de l’action, pourrait-on dire.

Ainsi : « Nous sommes tous des Résistants ! », avec un grand R bien sûr ! Ou encore « Résistants d’hier et d’aujourd’hui ! ». Ces expressions peuvent galvaniser des foules mais il faut bien admettre qu’elles sont inappropriées. On pourrait même aller jusqu’à penser que la Résistance n’appartient pas plus au passé qu’à l’actualité d’aujourd’hui !.

Et bien, non !!…         Bullets Lire l'article

Accueil

horizontal rule

Le Conseil National de la Résistance (Actualiser le programme du CNR)

Dans le dernier bulletin de notre association du 3ème trimestre, un article concernant l’idée avancée par certains (associations ou partis politiques) « d’actualiser le programme du CNR de 1944 » ou de le « revisiter » a peut-être interpellé quelques camarades. Je précisais qu’il s’agissait d’une démarche politique spécifique légitime et j’expliquais aussi mon opposition à de telles options.

Entre temps, une organisation politique, qui s’est créée en 2008, a tenu un colloque à Aix-en-Provence sur le thème « Un nouveau CNR est-il possible et nécessaire ? ». Il n’est pas dans mes intentions de contester à qui que soit d’avoir une opinion sur tel ou tel sujet, mais pour ce qui concerne le CNR ou l’actualisation de son programme adopté en mars 1944, il me paraît nécessaire de justifier les raisons de mon désaccord en tant que membre de la direction de l’ANACR.     

BulletsLire l'article

Accueil

horizontal rule

 

MESSAGE POUR LA JOURNEE NATIONALE DE LA RESISTANCE, LE 27 MAI

Il y a 69 ans, à Paris, depuis près de trois ans sous le joug de l’armée nazie avec le concours des forces de répression du régime pétainiste collaborant avec elle, les représentants de huit mouvements de Résistance, de six partis politiques résistants et des deux centrales syndicales clandestines se réunissaient le 27 mai 1943 autour de Jean Moulin, initiateur de la rencontre qu’il présida 48 rue du Four.             

  Coordonnant désormais dans le combat commun toutes les forces de la Résistance jusque-là dispersées, le Conseil National de la Résistance, créé à l’issue de cette réunion et présidé par Jean Moulin, allait ouvrir la voie à l’unification au sein des FFI des différentes structures militaires des mouvements de Résistance, à la mise en place des Comités locaux et départementaux de la Libération (CLL et CDL) et conduire à l’élaboration du Programme du Conseil National de la Résistance.

Lire la suite  BulletsMessage pour la Journée Nationale de la Résistance

 

 

Accueil

horizontal rule

Devoir de Mémoire (Marseille 22 Août 2012)

Déplacement de la plaque commémorative située au sein du restaurant Marseille Colbert

Monsieur le Directeur Orange,

Hier, 22 Août, nous avons constaté que malgré notre courriel du 31 Mai ci-après, la plaque commémorative à déplacer se trouve toujours dans les locaux de l'Ex-resto Marseille Colbert fermé depuis plusieurs semaines.... Nous vous demandons donc une nouvelle fois de bien vouloir faire le nécessaire afin de cultiver le devoir de mémoire et nous faire savoir si cette plaque sera transférée dans le restaurant de St Mauront ou ailleurs.

D'autre part, lors de notre visite du 22 août toujours dans le même bâtiment, nous avons constaté qu'il existe une autre plaque commémorative dans les locaux du CCORRM Colbert face à la salle Estérel (Voir photo en pièce jointe) concernant Paul CODACCIONI que nous vous demandons de faire déplacer lors du déménagement du CCORRM  dans les nouveaux locaux à Marseille .

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur Orange, l'assurance de notre parfaite considération   

  Gérard MILANI

 

Accueil

horizontal rule

Devoir de Mémoire (Marseille 31 mai 2012)

Déplacement de la plaque commémorative située au sein du restaurant Marseille Colbert

Monsieur le Directeur Orange,   ( courriel du 31 mai 2012)

Dans le cadre du devoir de mémoire qui est un acte citoyen incontournable au sein de notre république, nous avons l'honneur de vous demander de bien vouloir faire déplacer la plaque commémorative en hommage aux victimes des 2 guerres mondiales, plaque se trouvant actuellement dans le restaurant Marseille Colbert  et qui était auparavant dans le hall de l'immeuble "Hambourg"

Afin de cultiver ce devoir de mémoire, le nouvel emplacement de cette plaque commémorative devrait se situer à notre sens dans un lieu fréquenté par de nombreux salariés comme un restaurant; celui de Marseille St Mauront nous semble dans ce cadre, le plus adapté, car se situant dans un complexe d'immeubles habités par près de 1000 personnes.

Veuillez agréer, Monsieur le Directeur Orange, l'assurance de notre parfaite           Gérard MILANI

Accueil

horizontal rule

06 mai 2011

hommage à Pierre Guillou

*******

Dans le cadre de la célébration du 8 Mai de la capitulation sans conditions de l'Allemagne nazie mettant fin à une guerre atroce qui a coûté des dizaine de millions de morts Libération Nationale PTT ( ANACR) a procédé au fleurissement de la plaque Pierre Guillou au Centre des télécommunications de Rennes portant son nom, vendredi 6 Mai à 12h en présence de techniciens et du Directeur d'Etablissement Mr Pageot.

Pour voir la cérémonie, Cliquez sur le lien ci-dessous

BulletsHommage à Pierre Guillou

Accueil

horizontal rule

18 juin 2011

Inauguration du square PIERRE GUILLOU

 PLONEVEZ-PORZAY

*******

Pour voir la cérémonie, Cliquez sur le lien ci-dessous

Bullets PLONEVEZ-PORZAY

Accueil

horizontal rule

« MES PRINTEMPS DE BARBELES 1940/1945 »  

Notre camarade et ami Georges DUROU vient de terminer son livre intitulé :

                      « MES PRINTEMPS DE BARBELES 1940/1945

BulletsPrésentation du livre

BulletsBiographie

 

Aujourd’hui, à quatre vingt huit ans, il a toujours bon pied, bon œil, malgré les souffrances et les privations subies dans son adolescence et dues à la déportation.,

Son livre relate avec des mots simples, sans outrance, toutes les grandes périodes de sa vie :

  Pour le CA de LIBE PTT : Robert DUPONT 

Accueil

horizontal rule

 LE  RESISTANT du RHONE

Association nationale des Anciens combattants et Ami(e)s de la Résistance (ANACR)

Lyon Capitale de la Résistance refuse que des nostalgiques fassent l’apologie du maréchal félon Philippe Pétain qui a assassiné la République, pactisé avec l’ennemi, fait arrêter , déporter , fusiller, des hommes, de femmes, des enfants pour fait de Résistance  ou pour raison « raciale ».

Ce même Pétain, chef d’un Etat français au service de l’Allemagne hitlérienne, condamné, à mort, frappé d’indignité nationale, de confiscation de ses biens et de la perte de tous ses titres et grades ne peut et ne doit pas être honoré .

C’est ce que veulent pourtant faire des nostalgiques ou l’on retrouve des gens d’extrême droite français dont des conseillers régionaux, d’anciens S.S. belges ou phalangistes espagnols…et autres négationnistes.

BulletsArticle complet

Accueil

horizontal rule

HISTOIRE

L’insurrection de la Centrale d’Eysses

La Centrale d’Eysses est située dans le faubourg nord de Villeneuve sur Lot (Lot-et-Garonne). C’est une ancienne abbaye devenue Maison de correction qui comptait dès 1942 deux cents jeunes colons, plusieurs centaines de « droits communs » et une centaine de bagnards que l’on appelaient les « travaux forcés ». Le régime pénitentiaire à cette époque est basé sur tout ce qui peut humilier l’individu, sa perte de sa dignité et dans un cadre de vie insupportable : nourriture exécrable, tenue vestimentaire en habit de bure (qui est une grosse étoffe de laine brune) et sabots de bois. La discipline est féroce, les prisonniers marchent au pas cadencé sous la coupe d’un « prévôt » qui est l’auxiliaire du gardien et choisi pour sa brutalité et sa soumission.

En 1940, rebaptisée Maison Centrale de force par le gouvernement de Vichy, un petit nombre de « patriotes » y séjournent suivis en 1942 par d’autres qui arrivent par petits groupes, parmi eux on trouve des mutilés de la guerre 14-18, des anciens des Brigades Internationales en Espagne, des élus communistes (comme Daniel Renoult de Montreuil) de jeunes réfractaires et des résistants arrêtés.

Ces nouveaux internés réclament le régime « politique » et y forment une compagnie clandestine.

Des liens de solidarité vont se tisser avec beaucoup d’habitants et certains gardiens patriotes vont s’organiser avec les détenus, pour obtenir l’amélioration du régime alimentaire. Ce cercle de ravitaillement prit une grande importance et ce fut pour un bon nombre d’habitants de Villeneuve-sur-Lot le premier acte de résistance qu’ils accomplissaient. En octobre 1943, la Centrale comprend 1200 prisonniers résistants et politiques qui s’organisent en collectif et s’autogèrent. La solidarité des patriotes détenus va s’exprimer lorsque Vichy veut livrer aux Allemands les 156 internés administratifs, les « irréductibles ». Les événements vont se précipiter durant les trois jours d’une première révolte, du 8 au 10 décembre. Très tôt le matin du 10 décembre 1943, un détachement de GMR (Gendarmes mobiles de réserve) se présente pour opérer le transfert des 156 internés. Mais les prisonniers patriotes, plus d’un millier, enfoncent les portes, se libèrent et font face aux fusils du groupement de GMR. Vont-ils tirer ? la Marseillaise retentit, les soldats hésitent, un dialogue s’instaure et les armes s’abaissent. Le Chef du groupement ordonne aux GMR de quitter la cour de la Centrale. Les « Irréductibles » n’iront pas en Allemagne.

À partir de là, l’organisation des patriotes résistants se précise, le Bataillon d’Eysses devient une force redoutable. Il a à sa tête des militants aguerris tant au plan militaire que politique. Ces militants savent qu’il faut réaliser l’union en respectant le pluralisme. Ils ont un service d’ordre qui est une véritable organisation militaire : le Bataillon d’Eysses est prêt pour sa libération.

En janvier 1944, 54 détenus s’évadent du quartier cellulaire avec la complicité de quelques gardiens. À la suite de cette évasion, un nouveau directeur de la Centrale est nommé, il s’agit de Schivo, colonel dans la Milice. Le climat se durcit. Le 19 février 1944 commence ce que l’on appelle la bataille d’Eysses. La venue d’un inspecteur général des prisons va précipiter les évènements. Il est clair que se prépare l’évacuation des patriotes vers l’Allemagne. Les 1200 détenus s’insurgent, ils capturent le directeur et 70 surveillants et gardiens. Après 13 heures de combat, face aux forces du GMR et de la Milice de Darnand puis face à l’artillerie allemande appelée en renfort qui veut détruire la Centrale et écraser la rébellion sous les cendres, les insurgés ne sont plus en mesure de poursuivre la bataille devenue inégale. Ils libèrent Schivo contre les promesses de non-représailles. Mais le 20 février, Darnand, Secrétaire d’Etat au maintien de l’ordre, arrive à Villeneuve. Il exige une punition exemplaire et demande la désignation de 50 otages.

Le Surveillant-Chef désigne ces 50 otages qui sont dirigés sur le quartier cellulaire. Le 23 février à l’aube, après une parodie de justice, la sentence de mort primitivement retenue pour dix-huit, s’abattra sur 12 martyrs de la Centrale d’Eysses. Un 13ème martyr est tombé au combat le 19 février 1944.

Parmi ceux-ci, figurent deux postiers : Henri AUZIAS et Gabriel PELOUZE.

BulletsVoir biographie dans Résistant(es)

Accueil

horizontal rule

23 février 2011

Se Souvenir et être Vigilants Pour ne pas revivre le passé

En réaction aux propos racistes et haineux de la Présidente du Front National et à son inadmissible utilisation des symboles de la Résistance au fascisme, le Bureau National de l'ANACR a publié un communiqué que notre journal départemental relaie tant il nous semble urgent de redire avec force que si les individus changent dans ce parti politique d'extrême droite, les idées, elles sont toujours aussi corrosives et dangereuses et que l'ANACR, avec force, continue à les dénoncer comme un risque pour notre démocratie.

C'est le jour anniversaire de l'exécution il ya 67 ans par les nazis au Mont Valérien le 21 février 1944 de 20 immigrés du Groupe Manouchian-Boczov, tombés pour la Libération de la France et la liberté de son peuple aux côtés de 3 Français, que Marine Le Pen a choisi pour stigmatiser les immigrés venus trouver dans notre pays liberté et mieux être en y apportant leur courage et leur intelligence.

Joignant la profanation à l'odieux, Marine Le Pen ose évoquer sans vergogne à cette occasion pour justifier ses propos xénophobes le nom de Jean Moulin qui, tentant le 17 juin 1940 de se suicider pour ne pas être contraint par l'occupant d'accuser faussement des tirailleurs sénégalais, est le symbole même de valeurs humanistes à l'antithèse de celles que véhicule son discours.

L'Association Nationale des Anciens Combattants et Ami(e)s de la Résistance condamne vigoureusement cette utilisation des mots «Résistance », «patriotes » - ainsi que du nom de Jean Moulin - par un parti dont le nom même de «Front National » est un abus de langage, l'authentique «Front National pour la Libération et l'Indépendance de la France» ayant précisément combattu jusqu'à la Libération - au prix de nombreux morts - ceux dont l'occupation de la France aurait été ­selon Le Pen père - «douce ».

Plus que jamais est nécessaire de se souvenir du combat et de transmettre les valeurs de la Résistance car, nous en avons une preuve de plus par le discours de Marine Le Pen, la «bête immonde » de la xénophobie n'est pas morte.

Paris le 23 février 2011

La Délégation permanente du Bureau National

 

Accueil

horizontal rule

18 juin 2010

 au siège de la Poste

70 éme Anniversaire de l'Appel du 18 Juin 1940

******

La cérémonie s'est déroulée le 18 juin 2010 à 11 heures 30,  au  siège de la Poste, 44 Boulevard de Vaugirard Paris 15ème. 

La gerbe a été déposée par Jean-jacques JOIGNEAU pour Libération Nationale PTT et par Bernard GENEST pour L'ACVG (Anciens Combattants et Victimes de Guerre).

Pour voir l'intégralité de la cérémonie, Cliquez sur le lien ci-dessous

BulletsCérémonie du 18 juin  2010 archive

Accueil

horizontal rule

20 juin 2010

cérémonie de commémoration des

fusillés de Beaucoudray

Un Monument est érigé sur le lieu même où le 15 juin 1944, une semaine après le débarquement des alliés, sont fusillés onze résistants du réseau P.T.T. Après avoir saboté les lignes téléphoniques, les résistants regagnent leur ferme isolée à l'orée d'un bois. Le 14 Juin ils sont repérés et capturés par les Allemands. Le lendemain, ils tombent pour la France. Une cérémonie a lieu annuellement le troisième dimanche de Juin.

Pour voir l'intégralité de la cérémonie, Cliquez sur le lien ci-dessous

Bullets Beaucoudray cérémonie archive

Accueil

horizontal rule

 

7 mai 2010

au centre "Pierre GUILLOU" à Rennes

Hommage à Pierre GUILLOU

de 11h à 12h

******

Libération Nationale PTT-ANACR  organise le vendredi 7 mai de 11h à 12h une cérémonie sur le site où est apposée la plaque:  2 rue Avenue François Chateau à Rennes en l'honneur de Pierre Guillou Résistant des PTT acteur de la source K, mort en déportation, cérémonie avec la participation des associations patriotiques, la municipalité, les responsables de France Telecom et des personnalités d'organisation et associations

La cérémonie revêt une importance particulière, elle se tient dans le cadre du 65ème anniversaire du 8 Mai 1945.

Notre exposition sera présente

Pour tout renseignement, concernant l'organisation et le déroulement de cette cérémonie, voir avec M. Louis CARDIN (coordonnées ci-dessous).

BulletsLa Source K (résumé)

BulletsCarton d'invitation à la cérémonie

Louis CARDIN

Membre du Comité national

de Libération Nationale PTT-ANACR

 

 

Cérémonie Pierre GUILLOU, Cliquez sur le lien ci-dessous

 Bullets Hommage Pierre GUILLOU    guillou

Accueil

horizontal rule

13 avril 2010

Hommage à Simone Michel-Levy

au centre de France Télécom Recherche et Développement

38 rue du Général LECLERC

92 130  Issy les Moulineaux

 

Simone Michel-Lévy, cadre à la Direction des recherches et du contrôle technique (plus tard C.N.E.T.) fut la co-fondatrice du réseau Action PTT qui devint en 1942 l’Etat Major PTT avant de prendre le nom de « Résistance PTT » deuxième mouvement de résistance dans notre corporation avec « Libération Nationale PTT ». Trahie par l’un des membres du réseau, elle est arrêtée par la Gestapo en novembre 1943. Déportée à Ravensbrück et envoyée travailler au Kommando d’Holleischen, elle est convaincue de sabotage dans une usine de munitions et quelques jours seulement avant la libération du camp, elle est pendue à Flossenbürg le 13 avril 1945.

Le 13 avril 2010, notre association commémorait le 65ème anniversaire de son assassinat devant la plaque située dans les locaux de France Télécom Recherche et Développement à Issy les Moulineaux.

 

Michel DELUGIN était responsable du bon déroulement de la cérémonie.

 Michel DELUGIN prononce le discours d'ouverture.

M. le Directeur, Mesdames, Messieurs, chers amis,

Nous sommes réunis pour rendre hommage à une héroïne de la Résistance, Simone Michel-Lévy.

Très active au sein des réseaux Etat-Major ptt et Confrérie-Nôtre-Dame, elle est arrêtée en novembre 1943, affreusement torturée- Mais elle ne dit rien- Puis déportée en Allemagne.

 Le 13 avril 1945 elle est exécutée par pendaison sur la place d’appel en présence de tous les détenus, accusée d’avoir continuer à résister en sabotant le travail d’esclaves imposé aux déportés.

En honorant la mémoire de notre collègue nous saluons aussi avec respect toutes les victimes de cette entreprise de déshumanisation et d’ extermination que fut la déportation nazie.

Je vous prie de bien vouloir observer une minute de silence.

Notre porte drapeau Michel CHASSAGNE, fils de fusillé, représentait Libération Nationale PTT et une belle gerbe a été déposée en commun avec nos camarades de l' ACVG.

C'est un membre de la famille de Simone Michel-Levy, Jean Michel-Levy, qui a prononcé une allocution rappelant l'action héroïque de Simone.

Monsieur le Directeur, Mesdames, Messieurs,

Pourquoi, 65 ans après sa disparition, se retrouver devant cette plaque à la mémoire de Simone Michel-Lévy et qui était-elle ?

                             POURQUOI ?

· Faudrait-il démonter les monuments aux morts de la guerre 14-18 sous prétexte que le dernier poilu a disparu ?

· Faudrait-il rayer du dictionnaire tous les mots associés aux horreurs du régime nazi sous prétexte que les dirigeants de l'Union Européenne se font régulièrement l'accolade ?

· Faudrait-il, parce que les noms des structures changent, oublier :

L'inauguration de cette plaque en 1952 par Pierre Marzin, directeur du SRCT.  

Son transfert ici même il y a  40 ans, en présence de  Robert Galley, Ministre des PTT et de Louis-Joseph Libois, directeur du C.N.E.T.                  

Pour lire la suite de l'intervention  

BulletsHommage à Simone Michel-Lévy

Pour mémoire, le 13 avril 2007, la mairie de Paris honorait cette héroïne de la Résistance en donnant son nom à une place dans l’arrondissement, le 7ème où elle travaillait au Service Technique des PTT, rue Bertrand. Simone Michel-Lévy est l’une des six femmes « Compagnon de la Libération ».

Lhommage rendu à Simone Michel-Levy, est aussi un hommage à toutes les femmes et en particulier aux « postières » dont la participation à la Résistance, au mépris du risque encouru, fut bien souvent déterminante. C’est un hommage aussi à toutes celles qui, déportées, continuèrent à résister, dans des conditions extrêmes, dans les camps de concentration nazis. Certaines, comme Marie-Thérèse Fleury et Simone Michel-Lévy, y laissèrent leur vie.

Accueil

horizontal rule

23 août 2010

Les femmes dans la Résistance

Commémoration à Archives

 

A l'initiative du syndicat départemental fapt de Paris, une commémoration dédiée aux femmes dans la résistance était organisée sur le site d'Archives. De nombreux camarades de Libération Nationale PTT étaient présent.

En ce jour de commémoration plus particulièrement dédié aux femmes résistantes sur le site ARCHIVES, nous n’oublierons pas pour autant nos camarades MAURICE BARBON, JEAN DAVY.

Connaissant le droit des femmes à cette époque, on ne peut que saluer le courage et la sacrée volonté de lutte des camarades Lucette DARRAC et de Ginette LE BORGNE (que j’ai bien connue). Les Camarades, comme disait Ginette, et pour elle ce mot prenait toute sa signification de générosité et de solidarité. 

Depuis 1939, régnaient les privations, les emprisonnements, les tortures, les déportations, la mort. Il est de bon ton aujourd’hui de dire que la France a été collaboratrice. C’est oublier un peu vite que dès le début il y a aussi eu des résistants. Bon nombre d’entre eux ont laissé leur vie dans ces activités clandestines.

Petit à petit, la résistance s’est organisée, et tout au long de ces années, des hommes et des femmes ont travaillé dans l’ombre pour combattre la barbarie et hâter sa chute

Pour voir l'intégralité de la cérémonie, Cliquez sur le lien ci-dessous

Bullets Archives cérémonie du 23 août 2010 archive

Accueil

horizontal rule

mardi 15 décembre 2010 à Bezons et Argenteuil

Hommage à Gabriel PERI

 

Le 15 décembre, date anniversaire de la mort de Gabriel Péri, un hommage lui a été rendu à Bezons devant sa stèle commémorative à l'angle de la rue Maurice-Berteaux et des Vallées.

Après quelques minutes de recueillement, la municipalité a procédé à un dépôt de gerbes en compagnie d'anciens combattants.

Une seconde cérémonie s'est ensuite déroulée devant le monument consacré à Gabriel Péri à Argenteuil.
 

Le drapeau de Libération Nationale PTT porté par notre porte drapeau Michel CHASSAGNE était présent à la cérémonie.

Hommage à Gabriel Péri :

 « Résister se conjugue au présent »

Ces mots de Lucie Aubrac donnent le ton de cette cérémonie à laquelle participaient Henri Malberg, représentant Marie-George Buffet, Robert Hue, sénateur et Président de la fondation Gabriel Péri, Patrick Le Hyaric, Directeur de l’Humanité,

Dominique Lesparre, Maire de Bezons. Mouloud Bousselat, secrétaire de section et élu d’Argenteuil, donnait la parole à Bernard Calabuig, secrétaire départemental du PCF et conseiller général, pour une allocution. « En rendant hommage à Gabriel Péri, nous voulons y associer toutes celles et tous ceux qui se sont levés pour que vive la liberté et pour que notre peuple retrouve sa dignité » précisait-il.

Après avoir rappelé la vie de Gabriel Péri, de sa naissance à Toulon à sa mort sous les balles nazies en passant par son mandat de député d’Argenteuil, Bernard Calabuig insistait sur le fait que résister aujourd’hui c’est porter  les  valeurs  humanistes  de  la   résistance, refuser la

 mise en cause des libertés, défendre la sécurité sociale ou les services publics. Il appelait à la construction d’un projet alternatif à celui de la droite qui « ne peut qu’être l’œuvre de toutes les sensibilités de la gauche de transformation ». « Il est urgent d’y travailler pour faire renaître l’espoir d’une France solidaire, où les mots Liberté, Egalité, Fraternité, Partage, reprendront tout leur sens » concluait-il.

Accueil

horizontal rule

samedi 12 décembre à 11h30 à la mairie du 10e

Hommage à Lucien Sampaix, fusillé à Caen

Le samedi 12 décembre s'est déroulée à partir de 11h30 une cérémonie "hommage à Lucien SAMPAIX" dans le Mairie du 10e arrondissement de Paris.

Lucien SAMPAIX  UNE VIE POUR LA JUSTICE, LA LIBERTE ET LA PAIX

BulletsBiographie

Cliquez sur le bouton

 

Lucien SAMPAIX né à Sedan en 1899, luttant toujours pour le bien être des ouvriers sedanais.

Le parti communiste l'appelle à Paris en 1932 et entre à la rédaction de l'Humanité d'abord en tant que rédacteur de la rubrique politique. Il deviendra secrétaire général de ce journal.

Après de nombreux jugements et de nombreux passages en prison, il est jugé par la section spéciale en 1941 où il ne sera pas condamné à mort comme le demandaient les Allemands mais il sera condamné aux travaux forcés à perpétuité uniquement pour ces idées politiques. Il tombera sous les balles nazies 3 mois plus tard.


Une vraie vie, si courte, mais déjà si bien remplie car Lucien avait fait sienne cette pensée de Victor Hugo :
" ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent."

" Plutôt mourir debout que de vivre à genou " tel est ce message plein d'espérance dans sa tristesse

" Et s'il était à refaire
Je referais ce chemin
La voix qui monte des fers
Parle aux hommes de demain. "

ARAGON

 

 

Deux des nombreuses plaques commémoratives qui sont apposées dans le hall d'entrée de la mairie.

Une exposition retraçait en six panneaux la vie de Lucien Sampaix

Six camarades de Libération nationale PTT étaient présent à la cérémonie.

Pour cette cérémonie, notre porte drapeau était Michel CHASSAGNE, et on pouvait remarquer la présence de notre camarade DUPONT Robert qui nous revient après une longue hospitalisation.

Christian AUSTRUY représentait notre petite délégation.

 

De nombreux portes drapeaux de différentes associations, et une assistance nombreuse se pressaient dans le hall de la mairie.

 

Après l'appel "aux morts", et une minute de silence, un représentant de la mairie et ceux de diverses association ont procédé à la cérémonie du dépôt de gerbes.

 

Le maire d'arrondissement Rémi FERAUD qui n'a pu se libérer à temps d'une importante réunion est excusé, mais de nombreux élus assistaient à la cérémonie.

Un représentant de la mairie, le petit fils de Lucien SAMPAIX  et Patrick Le Hyaric directeur du journal l'Humanité ont rendu un vibrant hommage à Lucien SAMPAIX.

Le représentant du maire, a évoqué avec émotion, les noms des fusillés, des déportés et des résistants inscrits sur les nombreuses plaques commémoratives fixées dans le hall d'entrée de la mairie.

Les interventions du petit fils de Lucien et de Patrick Le Hyaric , complémentaires, très documentées, et enrichies d'intéressantes anecdotes, ont captivé l'auditoire.

 

Pour lire l'intervention de Patrick Le Hyaric, Cliquez sur le bouton ci-dessous

BulletsIntervention

Accueil

horizontal rule

Interventions dans les congrès

16ème Congrès Départemental  CGT - FAPT

de l'OISE 8 et 9 octobre 2009

Bref compte rendu

Libération Nationale PTT était présente au 16ème congrès de la CGT - FAPT de l'Oise.

Le Congrès se déroulait à la Bourse du Travail de Creil, et notre camarade Christian AUSTRUY, représentait Libération Nationale PTT.

Un petit dossier de Libé PTT a été remis à chaque congressiste, et Libération avait a sa disposition, une table d'exposition, lui permettant de proposer quelques ouvrages.

A cette occasion, quelques plaquettes Hommage aux morts ont été écoulées, ainsi que diverses brochures.

Libération Nationale PTT remercie chaleureusement le syndicat départemental de l'Oise, pour son invitation et son accueil.                                                                 CA

 

Intervention de Libé PTT

BulletsIntervention de Libé PTT

cliquez sur le bouton ci-dessus

Accueil

horizontal rule

Toulouse, Travail de mémoire

Nos camarades de « Libération Nationale PTT » de Toulouse sont toujours très vigilants pour la sauvegarde et l’entretien des plaques et lieux de mémoire. Depuis de nombreuses années ils s’en préoccupent. D’autres départements confrontés eux aussi aux délocalisations et vente d’immeubles, tant à la Poste qu’à France Télécom, peuvent sans doute s’inspirer de ce travail.Dans le cas présent, la plaque et les photos rappelant le sacrifice de deux résistants, a été déplacée trois fois au fur et à mesure des décisions postales : une fois en 1962, ensuite en 1999 et dernièrement le 7 avril 2010.

À cette occasion, une cérémonie s’est déroulée au Centre de Tri de Lalande en présence de Monsieur Valentin, directeur de la DOTC, de Monsieur Alvernhe, DGRH de la DOTC, du bureau du syndicat départemental CGT Poste, des personnels du site et du service Automobile. Libération Nationale PTT était représentée par Henri Marais, Jean Gaspéroni et Jean Manané. Devant la plaque commémorative, Jean Manané a prononcé une intervention dont nous citons ci-dessous de larges extraits. Le rappel des activités résistantes des deux postiers est toujours une information intéressante pour la connaissance de l’activité du personnel des PTT dans la Résistance.

« C’est toujours avec beaucoup d’émotion qu’il nous faut évoquer la mort de nos deux camarades et d’insister sur la nécessité de rappeler la générosité, le courage, la vraie solidarité de ces hommes et ces femmes qui ont donné leur vie pour notre liberté.

Lucien BERET et André TESTUT étaient deux agents du Bureau Gare de Toulouse situé, à l’époque, au 62 boulevard Pierre Semard. Aujourd’hui ce bâtiment abrite le service social de la SNCF, une plaque est apposée sur sa façade, c’est là que chaque année nous déposons une gerbe pour commémorer la Victoire du 8 mai 1945.

Lucien, reste fidèle à ses convictions, participe au sein du réseau BRUTUS au service de

renseignements pour les communiquer aux FFL à Londres. Le 9 octobre 1943, il est arrêté par la Gestapo à son domicile devant son épouse et ses deux enfants. Il est conduit au siège de cette redoutable police du IIIème Reich, antre de la barbarie nazie situé 3, rue Maignac, aujourd’hui rue des Martyrs de la Libération. Pendant 8 jours il est affreusement torturé et éviscéré à vif. Il y décèdera à l’âge de 36 ans.

André, certainement pour fuir le STO, passe au maquis, dans sa région natale. Au cours d’une mission pour récupérer des armes et du matériel, il est fait prisonnier avec son chef, Fournié, lors d’un accrochage avec la division de réserve Panzergrenadier « Das Gespents le fantôme ». Interrogé et torturé pour avoir refusé de donner le nom de ses camarades, il est fusillé le 3 juillet 1944 à 15 heures devant la population prise en otage, à Tournon d’Agenais.

...Quand nous passons devant ces plaques et celles des rues, n’oublions pas le sang versé par ces camarades qui ont contribué à la Victoire « et non pas l’armistice » du 8 mai 1945, commémoration remise en cause de 1975 à 1981 par Valérie Giscard d’Estaing et rétablie par François Mitterrand ».

Accueil

horizontal rule

Hommage à Paule TREBOSC

Mercredi 23 décembre 2009

*****

Notre camarade Paule TREBOSC, épouse de Camille TREBOSC, Président de "Libération Nationale PTT", est décédée en novembre dernier. Selon ses volontés, ses obsèques se sont déroulées dans la plus stricte intimité, à Montpellier.

L'association "Libération Nationale PTT" a rendu hommage à cette grande dame qui vient de nous quitter. Pour lui rendre hommage, ses ami(e)s et camarades se sont réunis mercredi 23 décembre 2009 à partir de 14h30 au siège de la Fédération Nationale des Déportés et Internés Résistants et Patriotes (F.N.D.I.R.P.).

Résistante de la première heure, elle sera de tous les combats aux côtés de son mari Camille, qui arrêté en février 1944 sera déporté à Buchenwald. Paule sera une combattante de la Libération de Paris. Par la suite, réintégrée dans le cadre des fonctionnaires des préfectures, elle participe à divers ministères et aura des responsabilités importantes au service de la médecine et de la science. Paule sera aussi une militante de la Mémoire, avec Camille, au sein de l’Association française Buchenwald Dora et Kommandos. 

Quelle vie que celle de Paule, une vie de travail, de services rendus à d’autres, et de dévouement.

Après tant d’années, le 20 octobre 2007, Paule Matinier-Trébosc fut décorée de la Légion d’Honneur au titre des « Justes de France ».

Pour voir la cérémonie, Cliquez sur le lien ci-dessous

BulletsHommage à Paule TREBOSC

Accueil

horizontal rule

2010 Carrefour des Armistices,

11 novembre 1918, 8 mai 1945, 19 mars 1962».

Lettre Ouverte à Monsieur XXX

Maire de YYYY

Monsieur le Maire,

 

Dans le journal « L’Ancien d’Algérie » N° 488 de juin-juillet 2010, est paru le compte rendu de la cérémonie qui s’est déroulée dans votre commune le 19 mars dernier.

Ancien combattant d’AFN, adhérent de la FNACA mais aussi membre du Conseil National de l’ANACR (Association Nationale des Anciens Combattants et Ami(e)s de la Résistance), je me permets de vous faire part de mes remarques concernant les termes gravés sur la plaque commémorative «Carrefour des Armistices, 11 novembre 1918, 8 mai 1945, 19 mars 1962».

Parler de trois armistices est une grossière erreur et je suis d’autant plus surpris par votre manque de vigilance que cette cérémonie s’est déroulée en présence du vice-président du Conseil général et de divers responsables locaux d’associations d’anciens combattants.

Pour voir l'intégralité du texte, Cliquez sur le lien ci-dessous

BulletsCarrefour des Armistices 

Accueil

horizontal rule

 

LIBERATION NATIONALE PTT

            COMITE DEPARTEMENTAL ANACR DU RHONE

 ********  

Le jeudi 23 avril 2009 à 12h      

Inauguration de la plaque commémorative LAURENT MATHERON

Le 23 avril 2009 à Lyon, lors d'une cérémonie rassemblant des personnalités régionales - l'adjointe au maire de Lyon, la représentante du Conseil Général, le Directeur régional,  le Directeur de la Poste, et de nombreux agents des télécoms-, une plaque honorant la mémoire de Laurent MATHERON, résistant mort en déportation, a été apposée au Centre des Télécommunications Lyon-Sévigné. Rappelons que Laurent MATHERON, membre de notre organisation, faisait partie du petit groupe qui a réalisé, sous la directive de l'ingénieur Robert KELLER, la fameuse opération de la Source K.

Biographie Laurent MATHERONBullets Biographie Laurent MATHERON

Jean BLANCHON a pris la parole au nom de" Libération Nationale PTT"  et notre ami Louis CARDIN était le principal organisateur de la cérémonie.

Pour voir l'intégralité de la cérémonie, Cliquez sur le lien ci-dessous

Bullets  Cérémonie d'inauguration de la plaque Laurent  MATHERON

Accueil

horizontal rule

Inauguration de la place  Simone MICHEL-LEVY

 

    Le 13 avril 2007, a eu lieu dans le 7ème arrondissement de Paris la cérémonie inauguratrice de la Place (angle avenue de Saxe - rue de Sèvres) Simone MICHEL-LEVY, Héroïne de la Résistance PTT, déportée en Allemagne, assassinée par pendaison au camp de Flassenburg le 13 avril 1945. Successivement, madame Annick LEROY adjointe au maire du 7ème, puis Jean MICHEL-LEVY, petit neveu de Simone (qui fait beaucoup pour la mémoire de sa Tante), et madame Anne HIDALGO première adjointe au maire de Paris, firent des discours de haute tenue.

 Elles firent l'éloge de cette "postière" entrée tôt dans la Résistance, où elle fut tout de suite très active. Arrêtée en 1943, torturée affreusement, déportée en Allemagne où elle poursuivit, dans le travail d'esclave imposé aux déportés, son combat en organisant le sabotage. Son action découverte, elle fut pendue sur la place d'appel du camp de Flossenburg, le 13 avril 1945, à quelques jours de la Libération du camp par les troupes alliées.     

 

Mémorial du camp de Flossenburg

Simone MICHEL-LEVY a été décorée de la Légion d'Honneur et de l'Ordre des Compagnons de la Libération (ordre crée par le Général de Gaulle, six femmes seulement ont été faites Compagnon de la Libération).

La cérémonie s'est déroulée en présence des membres de la famille, d'élus de sa ville natale Chaussin (Jura), de Madame Odette CHRISTIENNE adjointe au maire de Paris, chargée de la Mémoire et du Monde combattant, de plusieurs Compagnons de la Libération (dont Louis CORTOT, président de l'ANACR), d'un représentant du président de France Télécom, du centre de Recherche et Développement (ex CNET) ainsi que des personnels des PTT dont de nombreux membres de LIbération Nationale PTT.

Parmi les drapeaux, on notait celui de l'ACVG-PTT et celui de notre association porté par Jean-Pierre BENAYOUN.

Accueil

horizontal rule

Paule TREBOSC honorée

 

 Samedi 20 octobre 2007, notre camarade Paule TREBOSC, épouse de notre président Camille, a reçu les insignes de Chevalier de la Légion d'Honneur, qui lui est attribuée au titre de "Juste de France". Cette distinction lui a été remise par Guy DUCOLONE, Officier de la Légion d'Honneur, président d'honneur de l'Association française Buchenwald Dora. "Paule est décorée au titre des justes, c'est à dire de ceux qui sont officiellement reconnus, pour avoir aidé, voire sauvé de la mort, des juifs durant la Deuxième Guerre mondiale. Avec elle, ce sont ses parents qui sont honorés. Ils figurent ensemble sur le diplôme des juste attribué par le Musée Yad Vashem en Israël" devait dire Guy DUCOLONE, en saluant la présence de Rachel GOLD et de Marc FISZMAN, moment particulièrement émouvant.

 

Extrait de la Newsletter n° 236 du 2 août 2007 de l'ambassade d'Israël en France

Dernière « Juste de France » du Centre encore en vie

À l’occasion de la journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites et d’hommage aux justes de France du 16 juillet dernier, le quotidien « La montagne » de la région Centre, est revenu sur l’histoire de la dernière « Juste de France » encore en vie dans le Puy-de-Dôme.

Paule Trébosc-Martinier est actuellement âgée de 95 ans. Ancienne fonctionnaire du ministère de l’intérieur, elle avait côtoyé Max Dormoy et Henri Ribière (futur membre du Conseil National de la Résistance). Son mari Camille, aujourd’hui âgé de 96 ans, était résistant dans les PTT.

 

Peu avant la rafle du 16 juillet 1942 (« Rafle du Vel d’Hiv »), Camille, apprenant que l’administration française prépare une rafle contre les Juifs à Paris, prévient son ami, le docteur Elias Fiszman, dont l’épouse Sophie est enceinte. Avec de faux papiers, le docteur Fiszman part pour Clermont-Ferrand chez Michel et Marie-Louise Martinier, les parents de Paule. Sophie Fiszman étant sur le point d’accoucher, Paule Trébosc l’aide à passer la ligne de démarcation vers Clermont-Frerrand.

 

Rachel Stercas, petite juive lithuanienne arrivée à Clermont-Ferrand en 1930 a été recueillie par les parents de Paule Trébosc de juin 1943 à février 1944. Ils la faisaient passer pour leur fille. Arrêtés en août 1944 peu avant la libération, ils furent torturés à mort et leurs corps furent jetés dans des trous de bombes du terrain d’aviation d’Aulnat. Rachel Gold-Stercas a témoigné (avec Sophie Fizsman) auprès du Mémorial de Yad Vashem et obtenu la médaille des Justes pour ses trois sauveurs

 

 

Parmi la nombreuse assistance, on notait aussi la présence de résistants, de déportés et d'une importante délégation de camarades de "Libération Nationale PTT".

Tout savoir sur "Les Justes de France"Bulletshttp://www.curiosphere.tv/lesjustes/

 

Hommage aux Justes de France

Dimanche 19 juillet 2009

En présence du maire de la capitale, Bertrand Delanoë (photo), le secrétaire d'État aux Anciens combattants, Hubert Falco, a rendu hommage aux Justes de France, lors de la commémoration, à Paris, de la rafle du Vel d'Hiv de juillet 1942.

Accueil

horizontal rule

Stèles et plaques commémoratives

 

Notre association s'est adressée au Président de France Télécom, Didier LOMBARD, pour connaître les projets de vente d'immeubles où sont apposées les plaques dédiées aux victimes PTT de la Seconde Guerre mondiale, sur l'ensemble du territoire national. La sauvegarde de ces lieux de mémoire est l'une de nos principales préoccupations comme en témoigne la réalisation de notre brochure "Hommage aux morts".

Nous avons demandé au Président LOMBARD, que notre association Libération Nationale PTT, soit partie prenante des projets d'étude et de réinstallation des stèles et des plaques commémoratives concernées.

Un dossier particulièrement urgent concernait l'immeuble du 18 boulevard de Vaugirard, Paris 15ème, puisque France Télécom devait quitter les lieux d'ici trois mois. Plusieurs projets ont été examinés et l'accord s'est fait sur la proposition de transférer la stèle du 18 Bd de Vaugirard dans une grande salle située dans le périmètre des locaux du siège au 6 place d'Alleray. Cette salle a été aménagée pour recevoir également la stèle du 103 rue de Grenelle, qui était entreposée aux archives d'Ivry.

 

Sur la stèle du boulevard de Vaugirard, inaugurée en juin 1948, sont gravés les noms des 110 victimes de la guerre1939-1945 qui travaillaient dans les services centraux téléphoniques et télégraphiques de Paris.

 

Sur la stèle de Paris Central, figure notamment le nom de Jean GRANDEL, syndicaliste CGT, militant du parti communiste, grand Résistant, fusillé, par les nazis, comme otage à Châteaubriant, avec 26 autres de ses camarades (dont Guy MOQUET), le 22 octobre 1941. Il venait d'avoir 50 ans.

Plaque commémorative de l’ex-Centre télégraphique Paris-Bourse

France Télécom a libéré les locaux de la rue Feydeau, au début du mois de mars. Notre association a été informée de cette situation courant dernier trimestre 2007 par les services de l’immobilier d’Ile de France et en accord avec ceux-ci, elle a fait la proposition de placer cette stèle dans le hall du siège de l’entreprise place d’Alleray où sont déjà installées les stèles du 18, boulevard de Vaugirard et du 103, rue de Grenelle. Actuellement la plaque commémorative a été déposée et est en lieu sûr, chez le marbrier qui travaille pour France Télécom.

Accueil

horizontal rule

La stèle du 20 avenue de Ségur à Paris 7ème

 

Depuis de très nombreuses années, les Ministres successifs et les deux associations d’Anciens Combattants déposaient trois fois par an, une gerbe devant la stèle commémorative située dans le hall du 20, avenue de Ségur.

Après le départ des PTT en 1997 de ce lieu hautement symbolique pour des générations de postiers et communicants, les ministres de l’Industrie poursuivirent la célébration de ces trois dates importantes : le 11 novembre 1918, la Libération de Paris le 25 août 1944 et le 8 mai 1945, la capitulation sans condition des armées hitlériennes.

Aujourd’hui, le devenir de la stèle commémorative est à l’ordre du jour.

Déjà, en décembre 1997, Camille Trébosc, notre président, s’adressait au Premier Ministre Lionel Jospin pour lui faire part de notre inquiétude concernant les plaques et stèles commémoratives suite à l’évolution des structures tant au Ministère que dans d’autres services postaux ou des Télécommunications.

Douze ans après, nous sommes toujours vigilants et décidés à examiner avec les pouvoirs publics les solutions qui seraient de nature à sauvegarder tous les lieux de mémoire.

Pour agrandir les textes, Cliquez au centre de chaque lettre

Lettre de Camille Trébosc                                                                      Réponse de Monsieur Pierret Secrétaire d’Etat à l’Industrie

Accueil

horizontal rule

Plaquette "Hommage aux morts"

 

Lors de son dernier congrès l’ANACR dans sa résolution demande de

Promouvoir la sauvegarde du patrimoine de la Résistance, qu’il s’agisse des musées, des stèles, des plaques et des monuments, et plus généralement de tous signes de mémoire.

« Devant les périls qu’ils encourent, nous demandons que leur préservation soit élevée au rang de cause nationale. »

Le passage de la mémoire

Ce document a été conçu avec l'objectif prioritaire de promouvoir la sauvegarde du patrimoine de la Résistance. À l'heure ou les périls sont connus, nous considérons, avec l'association des Anciens Combattants de la Résistance (ANACR), que les faits historiques et le rôle de ceux qui ont combattu pour la libération de la France, pour la liberté et le rétablissement de la République, doivent être portés à la connaissance des générations futures.

Tous ces martyrs sont présents à jamais dans notre mémoire. Nous sommes leurs "héritiers", des "passeurs de mémoire", et s'il est vrai, selon le mot souvent cité de VIctor HUGO, que "les morts instruisent les vivants", soyez certains du maintien de nos efforts et de notre vigilance face à tous les dangers de résurgence du fascisme, quelle qu'en soit la forme.

À toutes celles et à tous ceux qui auraient connaissance de ce recueil, nous demandons de le diffuser à leur tour et de le conserver pour qu'il devienne un lien de continuation pour la mémoire.

 

Le 6 juin 1948, au 18 Bd de Vaugirard, a lieu l’inauguration d’une stèle sur laquelle figurent 110 noms, et par la suite, par souscription du personnel, 12 centres et services ont perpétué le souvenir de ceux qui avaient travaillé dans ces établissements. C’est cette grande concentration de faits résistants, et le rôle éminent joué par les techniciens dans ce conflit, qui nous ont poussé à porter à la connaissance des jeunes générations ces évènements en réalisant la plaquette que vous avez devant vous.

Cette plaquette doit trouver sa place dans les instituts, les musées, les bibliothèques et dans tous les lieux où se cultive le souvenir de ces heures tragiques.

La conception de cette  plaquette, qui a été réalisée avec le concours d’une maquettiste professionnelle et d’un photographe d’art, représente une part non négligeable du budget de notre association, c’est pourquoi afin de couvrir les frais engagés, elle est vendue au prix de 10 euros. Merci, de lui réserver l’accueil qu’elle mérite.

Accueil   

horizontal rule

"Le personnel des P.T.T. dans la Résistance"

Exposition

 

Une exposition itinérante sur le personnel des PTT dans la Résistance

Il y aura bientôt 60 ans, après le désastre de 1940, l'invasion du territoire national et l'asservissement du peuple à la domination fasciste, se levaient les premiers résistants. Peu à peu allait se former la Résistance Française, qui a participé à la libération de la France par la lutte armée.

Cette action, organisée essentiellement sur des bases territoriales, a eu aussi une spécificité propre à nos services de la Poste et de France Télécom, les PTT d'hier, d'où des milliers de nos anciens se sont levés avec courage pour la liberté...

       

Le souvenir de ces heures glorieuses ne doit pas s'éteindre, non pour cultiver un quelconque chauvinisme national ou professionnel, mais pour que les nouvelles générations ne laissent pas renaître les causes de l'immense drame de la seconde guerre mondiale.

Ce retour sur le passé est aujourd'hui d'autant plus nécessaire, que se développe à nouveau le racisme; hier c'était à l'égard des juifs, aujourd'hui c'est d'autres populations qui sont visées. Certains révisionnistes et négationnistes vont jusqu'à douter de la réalité des chambres à gaz, et par conséquent de l'horreur nazie...

C'est tout cela qu'évoque l'exposition que "Libération Nationale PTT" a réalisée et que nous présentons ici.

 

Histoire détaillée de la Résistance dans les P.T.T.

en 10 Panneaux

 

 

Panneaux 1 à 5

IMPORTANT Double cliquez sur chaque panneau pour avoir une explication détaillée de celui-ci

Comment se présente l'exposition?

Elle est composée de 10 panneaux de un mètre de large qui se posent facilement sur des tables. C'est dire que douze mètres linéaires sont nécessaires pour la présenter.

 

Libération Nationale PTT

 

EXPOSITION

Le personnel des PTT dans la Résistance

 

Cette exposition a été inaugurée le mardi 14 octobre 1997 dans la mairie du XIIIème  arrondissement de Paris

Elle est aisément démontable et facilement transportable dans des housses ad-hoc. Elle peut être expédiée par le SERNAM. Libération Nationale PTT peut mettre un de ses responsables à disposition pour les réponses aux questions et commentaires.

Pour les conditions de la mise à disposition, renseignements au Siège Bullets(coordonnées en page d'accueil)

Panneaux 6 à 10

IMPORTANT Double cliquez sur chaque panneau pour avoir une explication détaillée de celui-ci

Entretenir la mémoire de la lutte contre le fascisme c'est de plus en plus l'affaire des jeunes générations.

Entretenir la mémoire de la résistance française de 1940 à 1944 a été pendant longtemps l'œuvre de ceux qui avaient vécu cette période.

Hélas, ils sont aujourd'hui de moins en moins nombreux, et cette action nécessaire doit être relayée par les générations plus jeunes qui n'ont pas vécu ces évènements...

C'est pourquoi, nous lançons un appel à vous qui êtes en fonction dans les services de la Poste et de France Télécom : Responsables d'Associations, Syndicalistes, Chefs d'Etablissement ou simples Agents pour que par vos initiatives, vous aidiez Libération Nationale PTT à faire circuler cette exposition itinérante auprès de vos services.

 

 L'Exposition "Le Personnel des PTT dans la Résistance" a été présentée à diverses manifestations et dans plusieurs endroits au cours des dernières années.  Pourquoi pas vous?????

Villes et associations qui ont accueuilli notre exposition : Cliquez sur le lien ci-dessous

Bulletsexposition itinérante

 

Accueil

horizontal rule

Le personnel des PTT dans la Résistance

en Normandie

(Postes et Télécommunications)

 

 

panneau 1

L’Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance (ANACR) de la Manche et l’Association Libération Nationale PTT ont souhaité rendre hommage à tous les personnels des Postes, Télégraphes et Télécommunications (dits « PTT »), qui ont su mettre en avant leur partage des mêmes valeurs de courage et de fraternité dans leur activité résistante, et leur engagement dans la lutte contre l’occupant, parfois jusqu’au sacrifice de leur vie.

Nous évoquerons :

le courage du facteur qui transportait ou stockait des armes au profit de réseaux, qui faisait office de passeur ou bien encore détournait le courrier de dénonciation destiné à la Gestapo, ou à la Police de Vichy (certains ont agi seuls parfois, comme le facteur DUCLOS à Coutances) ;

l’ingéniosité des techniciens et ingénieurs ayant mis au point les premières écoutes téléphoniques ;

le courage des directeurs et inspecteurs qui, dans leur détermination à lutter contre l’occupant, transmettaient les renseignements au BCRA ou à l’Intelligence Service.

2010 Présentation de l'exposition "Le personnel des PTT dans la Résistance en Normandie"

à la cérémonie des fusillés de Beaucoudray

Colette PALLARES présente les panneaux de l'exposition "Le personnel des PTT dans la Résistance en Normandie". Exposition conçue et réalisée à son initiative en collaboration avec l'ANACR de la Manche.

A travers cette exposition, lAssociation Nationale des Anciens Combattants de la Résistance (ANACR) de la Manche, et l’Association Libération Nationale PTT, ont souhaité rendre hommage à tous les personnels des Postes, Télégraphes et Télécommunications (dits « PTT »), qui ont su mettre en avant leur partage des mêmes valeurs de courage et de fraternité dans leur activité résistante, et leur engagement dans la lutte contre l’occupant, parfois jusqu’au sacrifice de leur vie.

       Cette exposition a été présentée dans les bureaux de poste en Normandie à diverses occasions en 2009.

 

Voir l'exposition "Le personnel des PTT dans la Résistance en Normandie" Cliquez sur le lien ci-dessous 

BulletsExposition normandie

 

Cette exposition a été réalisée en collaboration avec M. ABDON, Président de l’ANACR de la Manche, et Colette PALLARÈS, amie de la Résistance et membre du bureau national de Libération nationale PTT.

Nous adressons nos sincères remerciements à M. RUFFIN, historien, pour son aimable collaboration (se référer à son livre Résistance PTT). Nous adressons nos remerciements également à M. LECOUTURIER, Directeur du Musée de la Poste à Caen, et au Musée de la Résistance de Champigny/Marne pour nous avoir fait don des photos.

Conception et réalisation graphique : Monique Wender - Impression : Cetavoir

Accueil

horizontal rule

Accueil

horizontal rule

Commémoration du

Débarquement de Normandie du 6 juin 1944

Le 6 juin 2009

******

Notre Association Libération nationale PTT était présente aux cérémonies du Débarquement de Normandie. Deux des nôtres étaient invités à la cérémonie de commémoration du 8 juin.

Colette PALARES et Michel DELUGIN

Colette Pallares et Michel Delugin ont mis à profit les célébrations du 65e anniversaire du Débarquement en Normandie pour multiplier les contacts avec des associations relatives à la 2e Guerre Mondiale.

Ils ont ainsi rencontré des responsables du Mémorial de Caen qui nous avaient apporté leur aide pour les illustrations de notre exposition' 'Le personnel des PTT de la Manche et du Calvados dans la Résistance''.

Raymond Abdon est aujourd ’hui président de l’ANACR de la Manche,

il est ici photographié entre Colette Paillarés et Michel Delugin.

Ils sont d'ailleurs allés se recueillir devant la stèle rappelant le martyre des fusillés le 15 juin 1944 à Beaucoudray. Ils ont eu, à ce sujet un entretien avec le président départemental de l'ANACR, lui même, membre de ce groupe de résistant.

Plusieurs localités marquées par le débarquement ont été visitées, des jalons ont été posés en vue de présentations éventuelles de nôtre exposition durant l'été..Les conversations qu'ils ont eues ça et là  ont renforcé leur conviction sur la nécessité de faire connaître la contribution de la résistance intérieure à la réussite du Débarquement.

 Car trop de voix officielles semblent avoir oublié les appréciations de généraux alliés rapportées par Maurice Shumann ''le succès de la bataille de France, et d'abord de la bataille des plages aurait été aléatoire, peut-être impossible, sans le concours de la Résistance''

*************

Déroulement de la cérémonie

Pour voir une partie de la cérémonie

Et les discours en vidéo des différents présidents    Cliquez sur le Bouton   Bullets Cérémonie

***************

Débarquement, films ect.. Cliquez sur le lien ci-dessous

BulletsDébarquement et Filmographie D-DAY  gif animé cameras 03.gif

Accueil

horizontal rule

Hommage à Marie-Thérèse FLEURY

le 16 avril 2009 à PARIS 20

Intervention de Libé PTT

 Intervention de Michel DELUGIN pour libé PTT

En 2008 nous avions choisi, pour l’hommage à Marie-Thérèse Fleury, la date anniversaire de la libération du camp par l’Armée Rouge le 27 janvier 1945 (journée de commémoration décidée par l’ONU). La préparation de la cérémonie ayant connue des aléas, nous n’étions que quelques membres de Libération PTT auxquels s’étaient joints, et je les en remercie, plusieurs responsables du syndicat CGT des Services Postaux de Paris.

Cette année nous choisissons la date de la mort de Marie-Thérèse soit le 16 avril. Nous proposons de faire la cérémonie en commun avec la FAPT ainsi qu’avec le syndicat des Postaux de Paris.

Intervention de Michel DELUGIN, Cliquez sur le lien ci-dessous

BulletsIntervention de Michel DELUGIN

*******************

Intervention de la F.A.P.T.

 Intervention de JL Molins pour la FAPT

« Nous sommes présent aujourd’hui pour rendre hommage à Marie –Thérèse Fleury, ancienne employée à Paris 20, Résistante, ancienne membre de la Commission Exécutive de la Fédération Postale Unitaire, déportée à Auschwitz en janvier 1943.

Cet hommage a été décidé lors de la dernière AG de libé PTT (du 6 février) pour marquer le 66ème anniversaire de sa disparition le 16 avril 1943.  

Intervention de Jean-Luc MOLINS pour la fapt, Cliquez sur le lien ci-dessous

BulletsIntervention de Jean-Luc MOLINS

Accueil

horizontal rule

Le Serment de Buchenwald

 

Ce serment fut prononcé le 19 avril 1946. La version française a été lue par Pierre Durand actuellement Président du Comité International Buchenwald Dora et Kommandos.

Les quelques vingt mille déportés présents alors dans le camp - parmi eux près de trois mille français - l'ont unanimement adopté.

 

Accueil

horizontal rule