Bullets Retour

horizontal rule

Livres

******

Conversations secrètes sous l’occupation

                                        Antoine Lefébure (*)

De 1940 à 1944, en pleine période de l’Occupation, le Gouvernement, installé à Vichy, invente un outil diabolique : le Service des contrôles techniques, chargé de surveiller les Français à travers leurs correspondances et leurs communications téléphoniques. Rapidement, cet organe ultrasecret de surveillance sert à des fins policières : identifier les dissidents, repérer les ennemis de l’Etat et faire la chasse aux Juifs.

Cinq mille fonctionnaires tenus au secret travaillent dans l’ombre pour fournir, chaque jour aux dirigeants des rapports sur ce qui se dit et se trame.

Des hommes aussi retors que redoutables – tels que l’amiral Darlan ou René Bousquet- font de cette officine une « machine de guerre » très dangereuse pour ceux qui ont le malheur d’avoir été repérés, avec le risque d’être emprisonnés et envoyés dans les camps, d’où peu d’entre eux reviendront.

(*) Historien, spécialiste des technologies de communication, Antoine Lefébure explore depuis trente ans les relations entre pouvoir politique et information.

Prix public à France-Loisirs 22,50 €.