Congrès Départemental de l'Oise

Retour Bullets Devoir de Mémoire

Retour Bullets AG 2010

horizontal rule

16ème Congrès Départemental de l'Oise

Intervention de Libération Nationale PTT

Bonjour à toutes et à tous, Christian AUSTRUY, Trésorier de Libération Nationale PTT, ancien cadre de France Télécom à la retraite :

Peut-être vous posez vous la question de savoir pourquoi une association comme la nôtre, d’anciens résistants-et désormais d’amis- est présente dans votre congrès.

C’est tout simplement parce que la dite association, « Libération nationale PTT » a été créée au cours de l’été 1940, alors que le pays était occupé par l’armée allemande et que le maréchal Pétain substituait à la république un Etat de nature fascisante.

Notre association a été créée par des militants de la « fédération postale, tendance unitaire » (Benoit Frachon).

Ces camarades organisèrent tout de suite des sortes de syndicats clandestins qui commencèrent l’action par la défense des revendications  qu’on pourrait qualifier d’alimentaires et la poursuivirent sous des formes plus dures : sabotages, participation à la lutte armée…

A la libération, ces camarades, grâce à l’exemple de la clairvoyance et du courage dont ils avaient fait preuve, et du lourd tribu du sang payé, furent portés par le personnel à la tête de la fédération qui jusque là avait été dirigée par des syndicalistes du courant réformiste. Une nouvelle ère s’ouvrait pour le syndicalisme dans la profession.

Régulièrement nous honorons le souvenir de ces militants. Plusieurs dizaines d’entre eux ont été fusillés, d’autres, très nombreux ont été déportés dans les camps nazis, beaucoup y perdirent la vie. Ils partaient, comme presque tous les déportés résistants d’un camp qui n’est pas loin d’ici, Royallieu-Compiègne. Ainsi notre président Camille Trébosc (hélas immobilisé par la maladie depuis près de 10 ans) est parti de Compiègne pour le camp de Buchenwald.

Les militants d’aujourd’hui sont les héritiers spirituels de ces hommes et de ces femmes des ptt des  années 40 qui ont refusé l’asservissement  Le but de libération ptt consiste à faire connaître aux jeunes générations des activités postales et de télécommunications cette période exceptionnelle de notre histoire ainsi que le sens de l’engagement des résistants

Oui, période exceptionnelle car notre pays n’avait  jamais connu une défaite et une occupation d’une telle ampleur, il n’avait jamais subi une telle humiliation. En outre ce conflit comportait un véritable enjeu de civilisation, les nazis voulant instaurer partout dans le monde une conception raciale de la société humaine. Aussi n’est-ce pas un fait du hasard si 65 ans après s’il est toujours un objet d’intérêt et d’affrontement politique. 

Certes, on ne peut établir de comparaison directe entre la situation des années 1940 et celle d’aujourd‘hui. Toutefois certaines analogies inquiétantes existent. Récemment M.Denis Kessler ex-vice président du Medef a exprimé clairement sa volonté de supprimer l’ensemble des mesures économiques et sociales mises en œuvre après la Libération !

Nous ne sommes pas naïfs au point de croire que la seule connaissance du passé permettrait d’y voir clair sur les problèmes du présent. Cependant, nous pensons que connaître l’histoire du passé, surtout quand celui-ci est relativement récent, peut éviter le renouvellement de certaines erreurs et peut permettre de mieux comprendre le mouvement de la société. C’est pourquoi nous attachons beaucoup d’importance au renforcement de notre association.

Les  résistants, dont les moins âgés sont largement octogénaires, disparaissent régulièrement, demain ils ne seront plus. C’est en pensant à ces résistants, hommes et femmes, ces « acteurs et témoins de l’histoire » qui demain ne seront plus, que je voudrai insister sur la nécessité de renforcer les « amis » dans « l’ANACR » bien sûr, mais pour ce qui nous concerne, à « Libération Nationale PTT », car ces Amis auront à veiller à ce que « la flamme de la Résistance ne s’éteigne pas ». 

Il appartiendra aux AMIS, qui ont déjà commencé, de poursuivre le combat afin que vive leur souvenir et pour que vivent les valeurs républicaines et démocratiques de la Résistance. Les « Amis » auront donc à cœur de continuer, le plus longtemps possible avec les Résistants, à défendre les valeurs de la Résistance, en rassemblant autour d’eux, tous ceux et toutes celles qui se retrouvent dans le combat démocratique, notamment contre les héritiers de ceux que combattirent les Résistants.

En effet, les risques de voir encore des poussées électorales d’un parti héritier du pétainisme, xénophobe, néofasciste, existent. Mais attention aussi, plus insidieuses mais non moins réelles sont les tentatives négationnistes de réviser l’histoire en niant les crimes du nazisme et en réhabilitant le pétainisme. Ce qui nous conduit à toujours veiller à préserver la réalité historique de cette période.

Mes derniers mots, seront pour vous dire que la défense des idéaux de la Résistance, va de pair avec vos luttes et vos actions quotidiennes pour une société plus solidaire et plus humaine, contre les injustices, contre la remise en question de légitimes avantages et acquis, issus du programme du Conseil National de la Résistance et obtenus à la Libération.

  Christian AUSTRUY  Trésorier

horizontal rule

Retour Bullets Devoir de Mémoire

Retour Bullets AG 2010