Bullets Retour

 

Michel DELUGIN nous a quittés

********

Notre président s’est éteint le 27 mars dernier. Depuis plusieurs années il luttait contre cette terrible maladie. Ces derniers temps il avait des difficultés pour se déplacer.

Ses responsabilités depuis de longues années au sein de notre association l’ont conduit successivement à assurer le secrétariat général en 2002 puis la présidence en 2013, succédant à Jean Blanchon pour des raisons de santé.

Michel est né le 23 août 1927 à Libourne. De 1938 à 1939, il fréquente le Lycée d’Aurillac ensuite il poursuit ses études au Lycée Lakanal de Toulouse. Il va choisir son camp car il ne supporte pas l’occupation du pays. Et il intègre les maquis du Puy-de-Dôme puis les FTP du Lot. En 1945, il entre aux PTT, au Centre de tri de Toulouse Gare. L’année suivante, reçu au concours de Commis nouvelle formule (grade existant à cette époque), il arrive comme beaucoup de jeunes à Paris et travaille au bureau de poste du 17e arrondissement, puis après une période militaire de quelques mois au bureau de poste de Paris 11.

Dès son arrivée à Paris, Michel va s’engager dans le mouvement syndical, à la CGT. En 1954, il est élu à la Commission Exécutive Fédérale et en 1957 au Bureau fédéral, des responsabilités qu’il exercera jusqu’à sa retraite. Par ailleurs, adhérant au Parti communiste en 1944, il restera un militant proche des gens et dans les années 90, il sera élu dans sa commune de Champigny-sur-Marne, adjoint au maire, chargé de l’administration générale du personnel.

En 1950, il se marie avec Cécile Allouche. Cette jeune fille déportée à l’âge de 16 ans, revint des camps, sa mère est déportée et gazée à son arrivée à Auschwitz, son père torturé rue des Saussaies et défenestré en juillet 1944. Cécile et Michel ont eu trois enfants : Monique, Laurence et Yves.

Michel s’est beaucoup impliqué dans l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale et l’on retiendra son engagement total pour les valeurs de la Résistance. Ses connaissances étaient immenses et l’écriture de ses articles, de ses rapports lors de colloques ou d’assemblées étaient d’une précision exemplaire. Son sens de la recherche de la vérité historique, son humanisme et sa pédagogie pour expliquer, pour convaincre et faire partager ses connaissances, sont les qualités que nous retiendrons. 

Lorsqu’il présentait et faisait visiter à Champigny le Musée National de la Résistance Française, nombreux sont les jeunes qui lui doivent avec gratitude de connaitre cette période de notre histoire. Il fut aussi aux côtés d’André Carrel et d’André Tollet notamment, un acteur efficace pour animer ce Musée. Membre de sa Direction, il était également directeur de la revue « Notre Musée ».

À l’assemblée générale de 2010, en conclusion de son rapport sur l’activité de l’année écoulée, Michel nous montrait avec clairvoyance et un sens des responsabilités, comment il voyait l’avenir de notre association.

« Les Résistants se faisant de moins en moins nombreux, cette bataille idéologique va reposer pour beaucoup sur les Amis. Grâce aux dispositions prises depuis plusieurs années par l’ANACR, il y a tout lieu d’être confiants. Mais être confiants, ne veut pas dire que l’on se satisfait de l’état des choses. Non, nous devons avoir la préoccupation permanente, j’allais dire obsessionnelle, d’accroitre nos effectifs d’Amis et de nos structures d’organisation.

Avec davantage de forces vives, nous pourrions faire plus pour la mémoire de la Résistance, une mémoire qui inspire à jamais, le respect de la dignité humaine et des valeurs fondamentales qui constituent le socle d’une République démocratique ».

                                                                                                          Le Conseil d’Administration

 

 

2011 Ag Libé PTT

                    Michel DELUGIN et Charles SANCET

2012 "Congrès ANACR Lons-le-Saunier"

 

2014 La poste "cérémonie 8 mai 45"

2015 Michel DELUGIN et Louis CORTOT

2009 Hommage à Paule TREBOSC

 

Repas fraternel en congrès

 

2015 dernière Ag de Michel

   

Bullets Retour