Bullets Retour

horizontal rule

Après la disparition de Michel DELUGIN

*****

Le décès de notre président, notre camarade et ami Michel, que nous avions annoncé dans le supplément de notre Bulletin trimestriel du 1er trimestre, est un grand vide pour nous et pour tous ceux et celles qui l’ont connu et qui ont partagé ses combats, ses moments de fraternité et d’amitié tout au long de tant d’années d’engagements politiques, syndicaux ou personnels.

Ses connaissances et son travail d’historien pour faire connaître la Seconde Guerre mondiale, ses qualités de pédagogue et d’animateur auront marqué beaucoup de militants et auront permis de former et d’instruire ceux qui aujourd’hui ont la difficile tâche de continuer son travail.

Ses obsèques au crématorium du Père Lachaise à Paris ont rassemblé un très grand nombre d’amis, de camarades qui ont voulu lui rendre un dernier hommage. De très nombreux témoignages de personnes empêchées pour diverses raisons de se déplacer, nous sont parvenus. Des camarades, des amis provinciaux pour la plupart, nous ont transmis leurs condoléances et souvent les ont accompagnées d’un petit mot rappelant comment ils ont connu Michel, ce qu’il représentait pour eux. Beaucoup connaissaient Michel depuis plusieurs décennies et nous ont fait part de leur grande peine.

La Fédération Nationale des Activités Postales et de Télécommunications (FAPT) CGT lui a rendu un hommage dans son dernier journal. Michel fut membre de son Bureau Fédéral de 1957 à 1991 soit pendant 33 années. Et dans la revue « Le Relais » de l’Institut d’Histoire Sociale en janvier dernier, Robert Gilles l’avait interrogé sur l’histoire des Bureaux gares, ce grand service de l’Administration des PTT dont il fut à plusieurs titres un des acteurs durant de nombreuses années.

Nous avons aussi reçu une lettre de Monsieur Georges Lefèbvre, Délégué général du Groupe La Poste, que nous publions ci-dessous.

 

horizontal rule

Bullets Retour