Bullets Retour

horizontal rule

Histoire

Le « Chant des Partisans »

 

On cite régulièrement ses auteurs, Joseph KESSEL (1), Maurice DRUON (2) et Anna MARLY (3) pour la musique. Mais sait-on dans quel contexte, dans quel lieu et à quelle date ce chant fut écrit et diffusé pour devenir le chant de la Résistance ?

Joseph KESSEL est déjà un romancier connu et apprécié en France. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il rejoint la Résistance et fait partie d’un réseau. Il va se rallier à de Gaulle et pour cela il quitte la France, par l’Espagne et le Portugal, il rejoint l’Angleterre. Avec lui se sont joint son neveu Maurice DRUON et sa compagne Germaine SABLON (4), chanteuse de profession.

En arrivant à Londres, KESSEL souhaite être utile et se battre contre l’ennemi. Il est trop âgé (presque 45 ans) pour être dans l’aviation. Il faut se souvenir qu’il était engagé volontaire comme aviateur pendant la Première Guerre mondiale. Il va rencontrer de Gaulle en janvier 1943 et à l’issue de son entretien, le général qui le connait et l’apprécie, lui dit : « Vous pourriez écrire quelque chose sur la Résistance ».

La vie de Joseph KESSEL en Angleterre est parsemée de rencontres, de divers contacts avec ces hommes et ces femmes de la France Libre. Il écrit beaucoup et signe de nombreux articles pour des journaux. En ce début d’année 1943, il commence l’écriture de « L’Armée des Ombres ».

Entre temps son ami Emmanuel d’Astier de la Vigerie (Chef du réseau « Libération ») lui demande de composer un chant pour les combattants de la Résistance. Joseph et Maurice se mirent au travail. Mais il leur fallait une musique. C’est là qu’intervient une jeune chanteuse Anna MARLY qui se produit devant les soldats en s’accompagnant d’une guitare. Elle avait en tête la musique d’un chant russe. Le 23 mai 1943, les mots de Joseph et Maurice avec la musique d’Anna, les cinq couplets étaient composés. Le soir ils se rendirent chez Emmanuel d’Astier où étaient rassemblés plusieurs chefs de la Résistance, le « Chant des Partisans » était né.

Cest le lendemain, 24 mai, qu’il est enregistré par Germaine Sablon, la première interprète de ce chant qui va devenir celui de la Résistance. Il fut immédiatement diffusé par la B.B.C. et servi ensuite du générique de l’émission « Honneur et Patrie ». Dès lors il devint le chant des maquisards, des condamnés, de toutes les Résistantes et de tous les Résistants. Aujourd’hui, avec la Marseillaise, le Chant des Partisans entre dans l’histoire de notre pays.

 

(1)     Joseph KESSEL est né en Argentine le 31 janvier 1898 par le hasard des pérégrinations paternelles. Sa famille juive est originaire de Lituanie. Son enfance se déroule dans la France du début du 20e siècle. C’est la Sorbonne, le théâtre et le journalisme. Il fait le tour du monde à peine âgé de vingt-et-un ans. À vingt-cinq ans, il publie son premier roman avec succès « l’Equipage ». Grand reporter, il est également scénariste de cinéma et dès le début de la guerre il entre dans la résistance. Il est élu à l’Académie française en 1962. Il décède à Avernes (Val d’Oise) le 23 juillet 1979.

(2)      Maurice DRUON est né le 23 avril 1918 à Paris. Son père Lazare KESSEL né en Russie, de parents juifs lituaniens, immigre en 1908 en France, il est le frère aîné de Joseph KESSEL. Il se suicide en 1920. En 1926 Maurice est reconnu par René DRUON qui a épousé sa mère et il va désormais porter ce nom. Maurice DRUON, homme de lettres, il publie de nombreux ouvrages et est élu à l’Académie française en 1966. Il sera ministre des Affaires culturelles en 1973. Il décède à Paris le 14 avril 2009.

(3)     Anna MARLY née Betoulinskaïa le 30 octobre 1917 à Pétrograd (Russie) est décédée le 15 février 2006 à Palmer (Alaska). Elle quitte la Russie au début des années 1920 pour la France. A 13 ans on lui offre une guitare et sa vie va être transformée. Elle dansera dans des ballets russes et prendra le nom d’Anna Marly et va chanter dans les cabarets parisiens. Elle va quitter la France, en 1941 elle est à Londres. Elle travaillera au quartier général des Forces françaises libres. Elle va composer à la guitare « La marche des partisans » sur des paroles russes. C’est sur cette musique que Kessel et Druon vont écrire les paroles du « Chant des Partisans ».

(4)      Germaine SABLON est née le 19 juillet  1899 au Perreux-sur-Marne. Elle enregistre des chansons au début des années 1930, elle commence une carrière d’actrice. En 1940 elle quitte Paris pour St-Raphaël. Elle héberge alors Joseph Kessel, avec qui elle aura une longue relation, et Maurice Druon. Début 1943 elle sera à Londres. Elle est engagée dans la France Libre. Elle est la sœur de Jean Sablon, chanteur bien connu à cette époque. Elle décède le 17 avril 1985 à St-Raphaël.

Source : « Joseph KESSEL ou Sur la piste du Lion » par son ami Yves Courrière, 900 pages, Editions Plon Paris 1985.

 

horizontal rule

Bullets Retour