INTERVENTION A LA CEREMONIE POUR L'HOMMAGE A PIERRE GUILLOU

RENNES 7 MAI 2013  11h45

************

BulletsRetour Activités

 

            Je vous remercie d'être venu(e)s nombreuses et nombreux à notre cérémonie

            Je salue les organisateurs : M Pageot Directeur d'Etablissement, les responsables de la section syndicale CGT, M Maurice Lelièvre président de l'ANACR 35,  les responsables de l'ACVG-PTT avec M Blanchard le président et son porte-drapeau M Thomas ainsi que M Fabrice Le Goff secrétaire général du syndicat départemental de la FAPT CGT accompagné de Mme Chantal Mauvillain de la section des retraités FAPT CGT ; je note aussi la participation de M Jean-Paul Louvet ex-technicien de cet établissement et actuel webmaster du site « mémoires de guerre »

 

Cher(e)s ami(e)s

Aujourd'hui, comme chaque année depuis 2010, nous rendons hommage à Pierre Guillou. Nous rappelons l'action héroïque de l'équipe de l'ingénieur Keller avec ses deux techniciens Laurent Matheron et Pierre Guillou.

            Le devoir de mémoire qui nous caractérise, nous impose de faire connaître aux jeunes générations l'audace de ces techniciens. Cet épisode extraordinaire de la Résistance dans un service stratégique des télécommunications, les transmissions : les écoutes des communications des troupes allemandes d'occupation, entre la France et l'Allemagne nazie, opérations que les Alliés appelleront la « Source K », ce qui montre la  richesse exceptionnelle des renseignements obtenus que les trois membres de l'équipe arrêtés, déportés, paieront de leur vie !

            En 1948, les centres d'amplification de Paris, de Lyon-Tassin et de Rennes-Cesson porteront les noms des trois héros. ( Mr Pageot retracera leur épopée )

            Le rôle de Libération Nationale PTT ANACR est de faire connaître la vérité historique, de participer au devoir de mémoire par notre présence aux actions commémoratives  et de rappeler les actions, les sacrifices des agents des Postes et des Télécommunications pour notre liberté.

            Nous sommes la veille du 8 mai, date de la célébration de la capitulation sans condition du 3ème Reich nazi et non comme il est fréquent d'entendre, l'armistice.

            Nous sommes à quelques jours du 27 mai, 70ème anniversaire de la création du Conseil National de la Résistance sous l'égide de Jean Moulin, unifiant les grands mouvements de la résistance, les partis politiques fidèles à l'esprit de la République, les syndicats existants à l'époque la CGT réunifiée, la CFTC.

            Avec l'ANACR, depuis des années nous revendiquons que le 27 mai soit la Journée Nationale de la Résistance.

            Nous faisons connaître le Programme du CNR, en explicitant les valeurs de solidarité et de démocratie qui inspirèrent ses rédacteurs. Nombre des mesures qu'il préconisa furent mises en œuvre à la Libération et forment le socle de notre protection sociale alors que d'autres telles les nationalisations du système bancaire ne sont pas sans écho contemporain dans la situation de crise actuelle. Mais l'ANACR met en garde contre l'idée que le Programme du CNR pourrait être reproduit pour solutionner les problèmes d'aujourd'hui. La France et le monde de 2013 sont dans des réalités différentes de 1944. Mais en dehors des mesures préconisées dans le Programme, ce sont les valeurs de justice sociale, de démocratie économique et politique, d'intérêt général devant primer sur les intérêts particuliers, de solidarité et d'humanisme qui sont pérennes  

            C'est pour assurer la nécessaire transmission de ces valeurs pour lesquelles luttèrent les Résistants que l'ANACR demande l'instauration d'une Journée Nationale, moment priviligié du passage de cette mémoire en même temps que d'hommage à la place de la Résistance dans l'histoire contemporaine de notre pays, aux Résistantes et Résistants tombés pour sa liberté.

            Je passe la parole à Monsieur Pageot pour revenir à Pierre Guillou....        

  

BulletsPierre GUILLOU Biographie

horizontal rule

BulletsRetour Activité