BulletsAutres Editos

horizontal rule

CONGRES ANACR 

LE BESOIN DE MEMOIRE ET D’HISTOIRE

 ********

           Venant des quatre coins de la France, les membres de l’Association Nationale des Anciens Combattants et Ami(e)s de la Résistance ainsi que leurs invités, s’étaient donné  rendez-vous à Dax dans les Landes les 20, 21 et 22 octobre 2017 pour leur traditionnel congrès.

Après les allocutions des différentes personnalités, dont Madame le Maire, Présidente du Grand Dax, ce fut la lecture du rapport présenté par Jacques Varin, secrétaire général.

              Un rapport très riche, que l’on ne peut résumer en ces quelques lignes. Un thème a retenu cependant beaucoup de congressistes : Mémoire et Histoire, un enjeu démocratique du présent et de l’avenir. Aujourd’hui en France, en Europe et dans le reste du monde, les idées d’extrême-droite et les partis qui les portent font des poussées inquiétantes. Les immigrés, y compris légaux, sont désignés comme les responsables des difficultés économiques et sociales que rencontrent les pays. « C’est la vieille politique criminelle du bouc émissaire » écrivait Michel Delugin dans le journal de Libération Nationale PTT du 2e trimestre 2011.

              L’histoire contemporaine nous a appris que les situations de crise constituent un terrain propice à la diffusion des idées racistes et xénophobes. Nous devons les combattre pied à pied.

Après cette intervention, ce fut la cérémonie d’hommage aux Résistants au monument aux morts.

Le lendemain se déroulaient les réunions des commissions orientation et mémoire. La discussion de cette dernière porta principalement sur les difficultés rencontrées par les représentants de certains départements pour organiser le Concours National de la Résistance et de la Déportation (CNRD) et la Journée Nationale de la Résistance le 27 mai. A l’évidence, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Pourtant, passer la mémoire des faits et des valeurs est une nécessité pour faire que soit bien marquée la frontière infranchissable qui doit exister entre les idées démocratiques et les idées liberticides.

              Après la présentation et les votes des différents rapports et résolutions, un hommage fut rendu le dimanche matin à Louis Cortot, Compagnon de la Libération et Président de l’ANACR décédé en mars dernier.                            

 

 

 

Joël Ragonneau

Secrétaire

 

horizontal rule

BulletsAutres Editos