Après le Congrès de l’ANACR …

Edito 4ème trimestre 2008

Retour

Le congrès de l’ANACR, qui s’est tenu en novembre à Marseille, est donc terminé. Au cours de celui-ci, plusieurs centaines de Résistants venus de plus de 60 départements et des Ami(e)s, pour la première fois majoritaires en ce congrès, ont défini ensemble les orientations et les axes d'action de l'ANACR pour porter haut et fort les valeurs de la Résistance. C'est dans ce cadre qu'il revient, à nous les Ami(e)s, de porter cette Mémoire, que les Résistants ont à cœur de pérenniser.

On ne peut comprendre la Résistance, si on ne connaît pas ce qui a motivé l'engagement de ses membres. Aussi, une formation sur la connaissance de la réalité historique de cette période est indispensable, voire impérative en complément de celle de la connaissance de la Résistance. Les Ami(e)s ont décidé de la création de commissions où des échanges pourront avoir lieu au niveau départemental ou régional pour parfaire cette formation en histoire, car elle seule, leur permettra d’être crédibles pour répondre aux attaques des négationnistes, des révisionnistes. Et notre association « Libération Nationale PTT » est partie prenante de ce travail de formation.

En effet, nous, les Ami(e)s, nous devons être la mémoire vivante des Anciens Résistants, et pour cela nous devons comprendre ce qu’a été leur engagement dans leur combat pour la Liberté et pour la Paix. D'où ce travail de mémoire enrichissant que nous accomplissons avec ceux qui ont vécu la Résistance et ceux qui doivent s'approprier le message.

Au regard de la misère grandissante, des doutes et du pessimisme qui affectent salariés et retraités, de la détresse qui s’empare de la jeunesse, des formes de racismes qui continuent à s’exercer (tombes profanées), des  manifestations xénophobes encore trop présentes, d’une justice à deux vitesses, et des libertés trop souvent malmenées, notre action au quotidien doit s'inspirer justement des valeurs qui rassemblèrent les Résistants et qui sont encore aujourd'hui des valeurs de la République.

Plus que jamais, les Ami(e)s doivent rester vigilants et actifs d'autant plus que notre responsabilité est grande aujourd'hui en direction de la jeunesse, car la connaissance de la Résistance, par les exemples qu'elle évoque et les valeurs civiques qu'elle révèle, doit avoir un rôle essentiel dans la formation citoyenne. Notre bulletin trimestriel est de ce point de vue et très modestement, un outil de formation, comme l’est le Journal de la Résistance édité tous les deux mois par l’ANACR.

De même, il faudra que les Ami(e)s apprennent à mieux utiliser les outils pédagogiques modernes, tels Internet : une commission est créée et est chargée de faire vivre le site Internet de notre association « Libération Nationale PTT » en le rendant plus attractif et en l’actualisant de façon constante.

 

        

 Colette PALLARES

Retour