BulletsAutres Editos

horizontal rule

La semaine héroïque d’août 1944

La grève insurrectionnelle dans les PTT

--------------------

Après la grève générale des cheminots le 10 août, c’est au tour des PTT de s’engager dans le processus de la Libération de Paris. L’historiographie de cette période retiendra que dès le 15 août l’Union des Syndicats de la région parisienne lance le mot d’ordre de grève pour le 17 août. Mais déjà la grève est largement suivie dans les PTT, la deuxième grande corporation après celle des cheminots.

Partout se constituent des Comités de grève. Le communiqué régional de grève des PTT, (en liaison avec le Comité départemental de la Libération représentant le Conseil National de la Résistance (CNR) et le Gouvernement provisoire de la République française), signé par Fernand Piccot et Emmanuel Fleury, appelle à la grève générale et à l’insurrection nationale inséparable de la Libération nationale comme le général de Gaulle l’avait proclamé.

Le 18 août, la CGT et la CFTC lancent l’ordre de grève générale pour toute la classe ouvrière. Le CNR rédige de son côté l’ordre d’insurrection nationale. C’est une semaine héroïque que celle du 19 au 25 août 1944.

Rue du Louvre et rue Jean-Jacques Rousseau, des barricades sont dressées pour protéger la Recette principale des PTT du 2ème arrondissement de Paris. Il faut noter que dans chaque bureau un comité local insurrectionnel de grève est élu et prend en main la direction des opérations. Dans de nombreux cas les directeurs de ces établissements PTT sont relevés de leurs fonctions et remplacés. Le 19 août, la grève est générale, le central télégraphique est la cible des Allemands mais 50 FFI vont occuper ce centre qui ne sera pas détruit.

Dans Paris, d’autres barricades sont construites, les FFI, les milices patriotiques (dont celle des PTT) vont affronter les soldats allemands. Paris se libère pratiquement par ses propres forces. Le CNR et le Comité Parisien de Libération siègent à l’Hôtel de Ville. Le 25 août, Paris accueille la Division Leclerc et les FFI de Rol-Tanguy. Le général Von Choltitz signe la reddition.

 

Charles  Sancet

 Président                                                                                   

horizontal rule

BulletsAutres Editos