Retour

horizontal rule

       Edito                                                   3e Trimestre 2013

La Résistance à l'honneur,

 

Le 19 juillet le Président de la République a promulgué une loi instituant une journée nationale de la Résistance fixée au 27 mai, date de la création du CNR.

Ainsi une revendication portée avec force et ténacité par l'ANACR et soutenue par le monde de la Résistance et de nombreuses personnalités de familles politiques diverses (hormis le FN) trouve enfin son aboutissement.

Cette décision constitue un support officiel pour notre travail de popularisation de l'histoire de la Résistance et pour la transmission des valeurs qui l'ont animée. Elle vient à point dans un temps  où cette histoire est, plus ou moins ouvertement, mise à mal.

Les idées d'une Résistance au rôle quasi insignifiant et d'une population majoritairement avilie devant l'Occupant sont répandues, y compris dans les manuels dont disposent les élèves et les professeurs.

Cette entreprise de dénigrement risque de s'accroitre à l'approche des grandes commémorations en 2014 et notamment de celle du Débarquement en Normandie, un des faits d'armes les plus marquants de la deuxième guerre mondiale. Nous rendrons hommage à ces valeureux combattants, Britanniques, Etats-uniens, Canadiens, volontaires belges néerlandais, norvégiens, tchèques, polonais, français avec le commando Kieffer qui eurent l'honneur d'être parmi les premiers à mettre le pied sur le sol de France  Nous aurons une pensée aussi fervente pour les victimes civiles, si nombreuses en Normandie et pour les résistants de l'intérieur dont l'action dans les zones de débarquement et partout ailleurs, s'est avérée précieuse.

A ce sujet les déclarations des officiers généraux alliés apportent un démenti cinglant aux assertions mensongères dans l'air du temps. Maurice Schumann reprenant les propos d'un de ces chefs de guerre déclarait "Le succès de la bataille de France, et d'abord de la bataille des plages aurait été aléatoire, peut être même impossible sans le concours de la Résistance". Et, lors d'une cérémonie en date  du 19 mars 1946 le général Marshall affirmait "La Résistance a dépassé toutes nos prévisions. C'est elle qui, en retardant l'arrivée des renforts allemands et en empêchant le regroupement des divisions ennemies à l'intérieur a assuré le succès de nos débarquements. Sans vos troupes des maquis, tout était compromis"

En donnant à la Résistance sa juste place, tout en soulignant le rôle décisif des armées régulières, nous accomplissons notre devoir d'histoire et de mémoire. La nouvelle loi devrait nous y aider.

                                                                                                                                                              Michel DELUGIN        

 

Retour

horizontal rule