Mémoire et Résistance

Edito 3ème trimestre 2008

Retour

 

Notre association « Libération Nationale PTT » se caractérise par une double particularité :

Dune part, d’assurer aujourd’hui une mission de mémoire pour rendre compte fidèlement de la Résistance dans la corporation des PTT, résistance multiforme, résistance de solidarité, résistance organisée, résistance d’engagement et de réseaux.

D’autre part, de participer avec l’ANACR, dont elle est une des composantes, aux luttes que cette association mène depuis plus de 60 ans, au service des valeurs qui motivèrent les Résistants, valeurs qui inspirèrent le programme du CNR.

C’est dire combien notre responsabilité est grande pour l’avenir et nous sommes particulièrement conscients que tout ce que nos camarades Résistants et en particulier les Résistants des PTT nous ont légué, ne doit pas disparaître avec eux, alors même que les motifs qui les ont conduits à ces combats, notamment le fascisme, le racisme, la guerre et la dictature, restent encore des fléaux de notre temps.

Nous devons aujourd’hui, avec nos moyens et dans notre association qui est de fait, l’héritière des mouvements et groupements de résistance dans les PTT, poursuivre le nécessaire travail de mémoire. Dans la période actuelle, les salariés, et notamment les plus jeunes, de La Poste, des Télécommunications et du secteur de ces mêmes activités, ont besoin de repères historiques et d’une connaissance approfondie de ce que fut la Résistance. Nous pouvons leur apporter des informations, ou ce qui serait encore mieux, débattre avec eux. Mais nous avons en retour besoin d’eux, de leur apport dans les approches historiques et dans la façon d’appréhender les problèmes, les idées et les luttes dans la société d’aujourd’hui.

Dans la période actuelle « Libération Nationale PTT » met en débat trois sujets. Il s’agit en premier lieu du respect des dates symboliques d’évènements majeurs pour notre mémoire collective. Nous reviendrons plus longuement sur cette question dans le prochain bulletin en analysant le rapport du professeur André Kaspi, chargé par le Président de la République « de réfléchir sur le nombre et le déroulement des commémorations ». Mais déjà, avec l’ANACR, notre position est claire, nous nous opposerons, sans aucune concession, à toute instauration, même déguisée d’une journée unique du souvenir, qui en supprimant les dates mémorielles que nous commémorons, aboutirait de fait à relativiser et à escamoter des pans entiers de notre Histoire.

Les deux autres sujets concerne la vie courante de notre association. Nous lançons à nouveau un appel pressant pour une mobilisation urgente sur le recensement, la sauvegarde des plaques commémoratives qui sont apposées dans les bâtiments de l’ancienne Administration des PTT. Envoyez-nous photos et informations relatives aux noms des martyrs qui y sont gravés.

Enfin, vous savez que les conséquences du temps qui s’écoule font des coupes sombres dans les rangs des Résistants. Alors, c’est un appel pressant à l’adhésion que nous lançons auprès de toutes celles et de tous ceux qui veulent donner à « Libération Nationale PTT » les moyens d’agir et de se développer.

C’est avec la volonté d’œuvrer pour la poursuite du combat que notre association mène depuis 1947 (le monde qui nous entoure nous incite à penser qu’il est nécessaire de continuer), que « Libération Nationale PTT » sera présente, avec cinq délégués (deux Résistants et trois Ami(e)s)

 

Charles Sancet

Secrétaire général adjoint

Retour