BulletsAutres Editos

horizontal rule

Commémorations et… lucidité sur l’avenir !

********

Les commémorations font partie de notre activité courante, nécessaires pour ne pas oublier des dates mémorielles et pour rendre hommage à toutes celles et à tous ceux qui sont morts pour notre liberté d’aujourd’hui. Ainsi, notre association « Libération Nationale PTT – ANACR » était présente pour le 71e anniversaire du 8 mai 1945, ensuite le 27 mai à la Journée Nationale de la Résistance et plus spécifiquement à deux cérémonies importantes le 19 et le 22 juin.

Le dimanche 19 juin, la cérémonie en hommage aux onze fusillés du réseau PTT de Saint-Lô s’est tenue, comme chaque année, à Beaucoudray (Manche) lieu du supplice. Enfin, le mercredi 22 juin, la plaque dédiée à Simone Michel-Lévy a été apposée dans les nouveaux locaux du Groupe Orange à Châtillon (Hauts-de-Seine).

Notre activité ne se résume pas ces activités du souvenir, certes incontournables, mais notre mission est aussi de poursuivre le travail de transmission de la mémoire de ce que furent les combats et les valeurs qui motivèrent les Résistants et les Résistantes. Notre lucidité sur l’avenir nous conduit à dénoncer et à expliquer les dangers de la montée de l’extrême-droite en Europe et dans notre pays avec le Front National.

En Autriche, le parti d’extrême-droite FPÖ, est arrivé en tête à l’élection présidentielle avec plus de 35% de voix. Ce parti a fait une campagne électorale raciste axée pour l’essentiel contre les migrants et sur un programme populiste. Le parti de Marine Le Pen dans un communiqué « adresse ses plus chaleureuses félicitations à Monsieur N. Hofer du FPÖ pour sa campagne remarquable…Assurément, cette performance historique annonce des succès futurs pour l’ensemble des mouvements patriotes, aussi bien en Autriche qu’ailleurs dans le monde ».

Tout est dit dans ce communiqué. Mais c’est sans compter sur notre détermination à combattre les projets néfastes contenus dans le programme du Front National tels que la suppression du droit du sol remplacé par le droit du sang, ou encore la préférence nationale pour ne citer que ces deux exemples.

 

                                                              Charles Sancet       Secrétaire général