BulletsAutres Editos

horizontal rule

Fraternité : écrire encore et toujours ton nom !

******

Né d’un énième mécontentement, le mouvement des gilets jaunes de par son ampleur s’est retrouvé rapidement dépassé. De celui-ci ont émergé toutes les rancœurs accumulées au cours des dernières décennies, laissant des dérives graves s’installer, que les gouvernements successifs n’ont jamais traitées.

Les partis de l’extrême-droite s’en sont emparés tenant des discours haineux, xénophobes, racistes. Des actes envers diverses communautés sont commis, allant parfois jusqu’au crime. Le paysage politique en France, comme en Europe, s’en trouve chamboulé, fragilisé, jusqu’à devenir trouble.

La République est une et indivisible.

Sa devise « Liberté, Egalité, Fraternité » inscrite au fronton de nos édifices publics, fait partie de notre patrimoine et est là pour nous le rappeler.

Seule la fraternité – très souvent confondue voire effacée au profit de la solidarité – est la clef du « vivre ensemble » avec toutes les différences philosophiques, religieuses, politiques qui composent l’unité d’une nation.

Les Résistants l’avaient bien compris et c’est bien au-delà de toutes des différences dépassées que cette armée des ombres a pu combattre l’idéologie nazie.

Lors du 27 mai prochain, Journée Nationale de la Résistance, notre devoir sera de rappeler les valeurs humanistes et progressistes qui ont guidé ces hommes et ces femmes dans ce combat et que nous puissions continuer à vivre dans un espace de paix et de démocratie.

 

Colette Pallarés

Secrétaire générale

 

 

horizontal rule

BulletsAutres Editos