Bullets Retour  

horizontal rule

Dijon : Devoir de Mémoire

*********

La plaque commémorative dédiée aux agents des PTT du département, morts durant la Seconde Guerre mondiale et apposée à l’entrée de l’Hôtel des Postes de Dijon, avait été déposée à l’occasion des travaux dans ce bâtiment.

 

 

Le 30 mai dernier, cette plaque a été réinstallée à l’entrée de la rue Jean Renaud. La cérémonie se déroulait en présence des représentants de La Poste, d’Orange, de la municipalité et de la CGT (à l’origine de la demande d’une repose officielle de cette plaque où sont gravés 21 noms).

Il revenait à Pierre Lhomme (adhérent de notre association) au nom de la CGT, de clôturer cette manifestation d’hommage en prononçant un discours qui a rempli d’émotion la nombreuse assistance. Pierre Lhomme a terminé son intervention par des phrases poignantes retraçant l’exécution d’un Résistant, son père !

« Mon père, Résistant, a été abattu par les Allemands à Beaune, le 6 juin 1944, le jour du débarquement. J’avais six ans. J’ai, gravé dans ma mémoire, le souvenir des Allemands qui avaient envahi la maison et vociférant dans ma cour. Lorsque ma mère a réclamé la restitution de l’argent pris par ces Allemands, refus de la feldkommandatur de Dijon, parce que mon père était un terroriste. Le sens de ce mot a certes évolué depuis, mais le 6 juin 1944, je suis devenu l’orphelin d’un terroriste, dont je suis fier ».

horizontal rule

Bullets Retour