BulletsAccueil       BulletsActivités

horizontal rule

Commémoration du 75e anniversaire du débarquement

et des 11 résistants fusillés à Beaucoudray (50)

*****

Comme chaque année, le dimanche 16 juin 2019, une cérémonie commémorative s’est déroulée à Beaucoudray dans la Manche. René Duclos, Président-Général de l’ACVG – PTT et Président du Comité des Fusillés de Beaucoudray est l’organisateur de cette manifestation honorée par la présence du Sous-Préfet, du Sénateur Philippe Bas, des élus (Conseillers Généraux, Régionaux et Maires).

Il y avait une nombreuse assistance dont les familles des martyrs et le fils de Raymond Abdon, rescapé de la tuerie de Beaucoudray. Rappelons que Raymond Abdon, jeune instituteur, faisait partie du réseau de Résistance PTT de St-Lô et fut le président du Comité départemental ANACR de la Manche.

Notre association « Libération Nationale PTT- ANACR » était représentée par notre Secrétaire générale Colette Pallarès et Didier Crouzet, Secrétaire général adjoint.

 

Dès septembre 1941, un réseau de résistance est fondé à Beaucoudray par un employé des PTT, Henry Le Veillé. C’est le « Maquis de Villebaudon Beaucoudray ». Il est composé en partie par des Résistants des PTT de Saint-Lô.

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, début du Débarquement, le «Plan Violet» est déclenché, l’objectif est l’inutilisation et la destruction des lignes et réseaux des télécommunications des Allemands. Des câbles des environs sont détruits par le réseau des PTT. Le 14 juin 1944 les nazis investissent la ferme située à Beaucoudray et capturent les résistants qui subiront interrogatoires et tortures. Le 15 juin 1944, quelques jours après le Débarquement, les Résistants du groupe des PTT de Saint-Lô seront fusillés par les nazis.

 

        Les 11 résistants fusillés sont :

 

        Jacques Albertini, 22 ans, agent des PTT, Étienne Bobo, 23 ans, agent des PTT,

        René Crouzeau, 42 ans, inspecteur des PTT, Alfred Guy, 48 ans, peintre,

        Ernest Hamel, 28 ans, cultivateur, Jean Lecouturier, 21 ans, étudiant,

        Auguste Lerable, 36 ans, agent des PTT, Francis Martin, 20 ans, géomètre.

        André Patin, 18 ans, journalier agricole, Raymond Robin, 37 ans, agent des PTT,

        Jean Sanson, 32 ans, agent des PTT.

 

Le monument des fusillés est érigé  sur le lieu du drame. Le monument se compose d'une stèle accompagnée d'une statue de la Résistance dont le symbole est : « La Résistance française, s'appuyant sur une croix de lorraine, bravant le souffle de la tempête qui vient de l'ouest concentre ses forces pour se libérer de l'envahisseur. » Deux fosses communes au pied de la stèle rappellent le sacrifice de ces hommes morts pour la libération de la France.

.

Un  moment d’émotion lorsque des enfants déposèrent au pied de la stèle leur petit bouquet de fleurs et participèrent à un lâcher de colombes. Ensuite aux côtés d’une chorale, ils chantèrent  le « Chant des Partisans ». Citons aussi la lecture de "Barbara", célèbre poème de Jacques Prévert.

 

 

 

 

 

Plus de quinze gerbes furent déposées au pied de ce monument dont celle de notre Association par la Secrétaire Générale Colette Pallarés.

 

Extraits du discours de René Duclos, Président du Comité des fusillés de Beaucoudray :

 

" Nous sommes rassemblés aujourd'hui pour commémorer et rendre hommage avec respect et émotion aux 11 résistants fusillés par les allemands. Nous sommes rassemblés pour nous souvenir de tous ces postier(e)s et ces télécommunicant(e)s qui périrent du fait de la folie criminelle des nazis, victimes de l'extermination, des persécutions, déportés, fusillés, internés, martyrs d'une idéologie barbare. Nous sommes rassemblés pour penser à tous ceux qui ont combattu courageusement lors de l'épopée de la Libération et à ceux qui ont rejoint La France Libre et la Résistance."

" D'autres réseaux baptisés Libération PTT, Etat-Major PTT se sont illustrés par de nombreuses actions. Refuser toute forme de barbarie, toute idéologie dangereuse pour défendre la paix, la liberté, la fraternité. Il y a 75 ans, des hommes de toutes tendances se fédéraient au-delà de leurs différences pour que renaissent notre République, le Conseil National de la Résistance était né. 75 ans plus tard des jeunes sont passeurs d'avenir, perpétuent la mémoire et forgent un futur à nos valeurs. Ceux qui oublient le passé sont condamnés à le revivre." (Citation de l'écrivain Américain Georges Santayana.)

                                                                                                                                                                                                             Didier Crouzet

 

       

      René Duclos,            président du Comité des Fusillés de Beaucoudray

 

Colette Pallares dépose  la gerbe

   

 

 

horizontal rule

 BulletsAccueil       BulletsActivités