Bullets Retour

horizontal rule

 

Assemblée générale 2016 

 

25 février 2016

 

Hôtel de Ville de Paris

********

Notre Assemblée générale est présidée par Michel CHASSAGNE, secrétaire à l’organisation. Il excuse notre président Michel DELUGIN, hospitalisé depuis plusieurs semaines à Champigny qui transmet aux délégués son salut fraternel. Après avoir présenté les invités, Jacques VARIN, Secrétaire général de l’ANACR, Emilie FILIOL représentant la FAPT – CGT, Patrick BOURGEOIS, président de l’Institut d’Histoire Sociale, Elvire PUJOLAR, membre de la direction de l’Union Fédérale des Retraités et Ali ZAÏRI, représentant le CCUES de France Télécom – Orange (Comité d’Entreprise), Michel CHASSAGNE énumère les noms des disparus depuis la dernière Assemblée et demande d’observer une minute de silence. Les camarades qui se sont excusés sont ensuite cités.

 

Puis la parole est donnée au Secrétaire général, Charles SANCET qui présente le rapport d’activité de l’association dont nous citons de larges extraits. Il va d’abord longuement parler de la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui et notamment des évènements tragiques de novembre dernier.

 

Rapport d'activité 2015

 

« Il n’est pas inutile – dit-il - de faire un retour sur l’Histoire. En 1929, partie des Etats-Unis la crise économique touche le monde entier et à partir des années 30 elle aura des conséquences désastreuses : le chômage, la misère et l’injustice sociale. Cette situation est l’une des causes majeures de l’arrivée au pouvoir d’Hitler en Allemagne. Parallèlement, les fascismes se sont développés en Europe, l’Italie avec Mussolini, en Espagne avec Franco et je n’oublie pas la politique militaro-fasciste du Japon. Ces évènements déclencheront la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd’hui nous subissons une crise économique mondialisée qui engendre des guerres et attentats terroristes sur l’ensemble des continents. Les fanatismes pourfendent la démocratie, bafouent les droits humains et provoquent l’exode de millions de réfugiés à travers le monde. Cette situation a bien sûr des répercutions en France : des tensions sociales se développent ainsi que le repli identitaire conduisant au racisme, à la xénophobie et à l’incivisme de citoyens désespérés qui tournent le dos aux valeurs de la République.

La dernière assemblée générale se déroulait quelques semaines après les attentats contre Charlie-Hebdo et l’Hyper Cacher de Vincennes, je dénonçais dans mon rapport ce terrorisme aveugle destiné à créer un climat de peur pour déstabiliser la démocratie. C’est une attaque sans précédent contre la République. 

«Charlie Hebdo» 

Attentat criminel

Communiqué de l'ANACR

Bullets  Lire l'article

 

 

Mais nous étions encore loin des monstrueux attentats du 13 novembre dernier. La tuerie aveugle de civils, d’innocents, jeunes pour la plupart, nous plongent dans une situation inédite pour notre pays. Cela rappelle les heures les plus sombres de notre histoire. Mais comme ce fut le cas à cette époque, nous devons aujourd’hui faire face, faire front pour vaincre ces assassins et les empêcher de perpétrer d’autres crimes ».

Le rapporteur cite ensuite le communiqué de l’ANACR du 15 novembre, « Il nous faut, dans cette lutte contre le terrorisme international dont la France, avec d’autres nations, a été victime, réaffirmer ces valeurs démocratiques, humanistes, antiracistes pour lesquelles les Résistants et les Résistantes se sont levés, réaffirmer le rôle que doivent jouer les instances de concertation internationales sur le plan diplomatique et militaire en premier lieu l’Organisation des Nations Unies ».

Communiqué de l'ANACR

concernant les

Attentats du 13 novembre à Paris

Bullets   Lire l'article

 

Puis Charles SANCET reviens encore une fois sur l’Histoire. « Il y a 76 ans, les nazis voulaient asservir les peuples par la terreur, semer la peur en torturant, fusillant ou massacrant des foules, des villages au nom de leur idéologie. Aujourd’hui, après ces dramatiques évènements, nous constatons que l’ennemi avance masqué. Il s’infiltre, il se sert des moyens de communications actuels pour embrigader, pour dévoyer et recruter de nouveaux terroristes, de plus en plus jeunes, afin d’espérer installer la peur dans notre société, la dominer et un jour lui imposer ses lois criminelles ».

Le rapporteur énumère les faits réconfortants qui se sont passés dans le monde après le 13 novembre. Notre devise « Liberté-Egalité-Fraternité » fut reprise dans de très nombreux pays, les trois couleurs « bleu-blanc-rouge » ont illuminé un grand nombre d’édifices ou de lieux publics et la « Marseillaise » a été reprise lors de diverses manifestations dans le monde.

 

Il souligne aussi que :

« La complaisance de certains médias banalise les thèses de l’extrême-droite. Le regain également des négationnistes nous interpellent. Nous sommes dans une situation où l’on remet en cause notre patrimoine culturel et social que nous a légué la Révolution Française et plus près de nous le Conseil National de la Résistance. Notre République est démocratique, laïque et sociale. La méconnaissance de l’Histoire par de larges couches de la population sur la Seconde Guerre mondiale, sur l’Occupation et sur la Résistance, favorise un regain des idéologies que l’on aurait pu croire définitivement vaincues en 1945 ».

 

La bête est revenue

Paroles de la chanson Bullets La bête est revenue

 

Il rappelle ensuite qu’il faut poursuivre inlassablement la transmission de l’Histoire et de la Mémoire des Résistantes et Résistants afin d’éveiller les consciences des jeunes générations et leur permettre de vivre à leur tour des « Jours Heureux » comme l’exprimait si bien le titre du programme du CNR en mars 1944.

 

Les jours heureux

Lire le Programme du CNR Bullets LES JOURS HEUREUX

 

Le rapporteur souligne combien notre association reste fidèle à ces valeurs et qu’elle doit tenir toute sa place dans les objectifs qu’elle se fixe régulièrement au cours des Assemblées générales. Elle doit le faire avec d’autant plus d’engagement que la menace d’une arrivée au pouvoir toujours possible d’une extrême-droite dont le Front National est l’héritier. Ceux-là même que les Résistants ont combattu durant les années noires de l’Occupation.

Charles, va aborder les élections régionales de décembre dernier où les scores du Front National sont des plus inquiétants. Il rappelle les termes du communiqué de l’ANACR du 7 décembre dernier dont le titre est sans équivoque : « Un affront National : l’image de la France c’est d’être la patrie des droits de l’Homme, le pays qui s’est donné et a donné au monde la devise républicaine  Liberté Egalité Fraternité. Depuis dimanche soir, cette image est altérée par les résultats du 1er tour des élections régionales ayant porté en tête, et en capacité potentielle de prendre la direction de plusieurs régions, un parti xénophobe, porté sur les fonts baptismaux notamment par des anciens de la collaboration et qui au-delà de la modernisation de son langage, perpétue jusqu’à nos jours les thèmes récurrents de l’extrême-droite ». Le second tour n’a pas, heureusement, permis au Front National d’obtenir la direction d’une seule région.

Toutefois, dit encore le rapporteur : « Son score, notamment dans les campagnes dépassant souvent les 40%, nous amène à nous interroger sur les échéances électorales à venir. Pour ce qui nous concerne en tant qu’ANACR, dont je rappelle qu’elle est une association plurielle comme le précise ses statuts, nous ferons là aussi face si le danger Front National devenait inéluctable »

Comme il est coutumier de le faire, l’assemblée générale doit donner son avis et doit se prononcer sur l’activité de l’association tout au long de l’année passée. La participation de « Libération Nationale PTT – ANACR » aux cérémonies mémorielles est incontournable.

Le rapporteur fait le bilan des activités de l’association. Sur Paris, elle assiste au siège de La Poste aux commémorations de la capitulation sans conditions de l’Allemagne nazie le 8 mai, la Libération de Paris autour du 25 août et le 11 novembre. Il en est de même à Toulouse avec les camarades de la section « Libération Nationale PTT » qui sont aux côtés de l’ANACR 31 ainsi qu’en Ille-et-Vilaine à Rennes notamment. Ces cérémonies font l‘objet d’un compte rendu dans les bulletins trimestriels.

Commémorations du 8 mai 1945

13 mai Siège de La Poste PARIS

Bullets  Lire l'article

7 mai TOULOUSE RP (Stèle Bd Pierre SEMARD)

Bullets  Lire l'article 

7 mai RENNES (Hommage à Pierre GUILLOU)

Bullets Lire l'article 

 

 

 

Charles SANCET énumère les participations de l’association à des cérémonies ou des colloques. « Le 13 avril dernier, nous sommes allés, Patrice LIGONIERE, porte drapeau et moi-même, à la cérémonie du 70e anniversaire de la mort de Simone MICHEL-LEVY à Chaussin dans le Jura, sa ville natale. Cette héroïne de la Résistance PTT a été pendue à Flossenburg le 13 avril 1945. Elle est l’une des six femmes « Compagnon de la Libération ».

Lundi 13 AVRIL 2015

Célébration du soixante-dixième anniversaire

de la mort de

Simone MICHEL-LEVY

 Bullets    Lire l'article

 

 

 

Dans le cadre des commémorations qui se sont déroulées en Normandie, notre association était présente le 8 juin 2015 à la mairie d’OUISTREHAM, puis ensuite à BENOUVILLE deux jours après, pour présenter les deux panneaux « Le personnel des PTT dans la Résistance en Normandie ».

Colette PALLARES, qui a conçu cette exposition nous représentait.

Juin 2015 en Normandie

71e Anniversaire D-DAY

Notre association Libération Nationale PTT - ANACR était présente les 5 et 6 juin 2015 à la mairie de Bénouville (Calvados)

et le 8 juin 2015 à la mairie de Ouistreham (Calvados)

Bullets Lire l'article 

 

Le dimanche 21 juin, la traditionnelle cérémonie en hommage aux onze résistants du réseau PTT de Saint-Lô dans la Manche, organisée par le Comité des Fusillés de Beaucoudray présidé par René DUCLOS, le président-général de l’ACVG-PTT se déroulait devant une assistance importante avec une soixantaine de drapeaux, les associations d’Anciens Combattants, les enfants des écoles et les diverses personnalités. Colette PALLARES a déposé la gerbe de « Libération Nationale PTT-ANACR ».

 

En août, plusieurs commémorations auxquelles l’association participe, sont au calendrier : Le dimanche 23, à l’Arc-de-Triomphe avec l’ANACR, le mardi 25 à la Recette principale Paris-Louvre, cérémonie organisée par la section CGT de l’établissement où comme tous les ans Libération Nationale PTT est invitée, puis au siège de La Poste, boulevard de Vaugirard.

à l'Arc de Triomphe

Bullets   Lire l'article

au siège de La Poste

Bullets  Lire l'article

au bureau central Paris-Louvre

Bullets   Lire l'article

 

Le 24 octobre s’est déroulée la cérémonie d’hommage aux 27 Résistants fusillés le 22 octobre 1941 à Châteaubriant. Notre camarade Jean-Pierre CHEVRIER, de Nantes, membre de notre Conseil d’Administration, y participait.

Enfin l’armistice du 11 novembre 1918 a été célébré le 12 novembre dernier devant la stèle du siège de La Poste. 

Commémoration

du 11 novembre 1918

Le 12 novembre 2015

au siège de La Poste

Bullets  Lire l'article

 

Le 11 décembre se tient comme chaque année depuis 4 ans le colloque organisé par l’Association Nationale des Fusillés et Massacrés de la Résistance Française. Le thème était l’année 1945. Michel CHASSAGNE et Colette PALLARES y assistaient. Une autre cérémonie commémorative a eu lieu le samedi 12 décembre au monument aux morts du 3ème arrondissement, organisée par la même association dont l’animateur est Jean DARRACQ. Michel CHASSAGNE était présent. C’est un hommage aux 13 fusillés de Caen le 15 décembre 1941. Parmi ceux-ci Henri Darracq, habitant du 3ème arrondissement de Paris, le père de Jean et l’époux d’une résistante du Centre PTT Inter Archives, Lucette Darracq. Parmi les 13 fusillés de Caen, figurait aussi Paul Vaguet, postier à la Recette Principale de Paris Louvre.

 

Journée nationale de la Résistance 27 mai 2015 PARIS XIV

 

Notre porte drapeau Patrice Ligonière représentait l'association.

Le rapporteur annonce les manifestations prévues cette année : la Journée Nationale de la Résistance le 27 mai prochain. Ce sera la 3ème année qu’officiellement elle sera célébrée dans tous les départements. Pour Paris, les manifestations se dérouleront dans le 19e arrondissement. Depuis octobre, plusieurs réunions se sont tenues afin d’organiser dans de bonnes conditions cette journée. Michel CHASSAGNE et Colette PALLARES, ont représenté notre association.

27 mai 2015

Journée Nationale

de la Résistance

  Bullets Lire l'article 

Appel de Louis CORTOT

Le 8 mai 1945, il y a 70 ans, prenait fin en Europe un conflit qui s’était généralisé à partir du 1er septembre 1939 avec l’invasion par la Wehrmacht de la Pologne, mais dont les prémices avaient été l’Anschluss le 12 mars 1938 de l’Autriche par le Reich hitlérien, l’annexion par l’Allemagne nazie des Sudètes tchécoslovaques en septembre suivant, au lendemain de la capitulation de Munich, l’occupation par Hitler de la Bohême-Moravie tchèque le 14 mars 1939…                                    

Bullets  Lire l'Appel de Louis CORTOT     

 

 

Charles SANCET aborde maintenant un point très important de l’activité de l’association : la diffusion du notre journal trimestriel qui est le lien principal entre adhérents.

 

 Journal trimestriel       Bullets Voir

 

« Vous donnerez votre appréciation sur les thèmes abordés, sur le contenu des articles, sur la présentation et les propositions que vous suggérez pour une amélioration de ce bulletin. Je tiens à souligner le travail important de Christian AUSTRUY qui a la charge de réaliser la maquette de ce journal, sa mise en page, les photos à inclure. Tout ce travail est nécessaire pour donner certes une information sur notre activité mais ce qui est aussi très important une connaissance de l’Histoire et particulièrement sur des évènements de la Seconde Guerre mondiale. Je précise aussi et vous l’avez bien sûr constaté, que plusieurs camarades rédigent des articles ce qui montre que nous faisons un travail collectif ».

Le rapporteur va dire quelques mots sur le Journal de la Résistance de l’ANACR, qu’un nombre important d’adhérents de l’association reçoivent : « La qualité de cette publication, les articles qui sont formateurs pour la connaissance de la Résistance, le lien qu’il apporte entre les activités des comités départementaux de l’ANACR sont indispensables pour notre activité ».

 

 

Charles poursuit : « Nous sommes confrontés à d’autres problèmes, pour ce qui concerne Paris, vous avez lu l’article dans le dernier Bulletin de Joël RAGONNEAU sur les plaques commémoratives de Paris-Louvre. D’autres lieux de mémoire sont encore menacés par la vente ou la délocalisation de bureaux ou de directions du Groupe La Poste comme ce fut d’abord le cas à France Télécom. La plaque de Paris 10e devra être déplacée, c’est le cas aussi à Vesoul (Haute-Saône) et également à Blois et à Dijon. Lorsque nous sommes informés, notre association peut intervenir. À Belfort, c’est grâce à l’initiative d’un ancien receveur des PTT qu’une plaque laissée à l’abandon où figurent 6 noms, fut réinstallée au bureau de poste de cette ville. Nous sommes toujours dans la recherche d’une solution pour la plaque commémorative de Simone Michel-Lévy située au Centre de France-Télécom d’Issy-les-Moulineaux qui doit disparaître. La plaque doit être déplacée à Châtillon dans un immeuble où existent des bureaux d’Orange. Cette solution n’est pas à nos yeux la meilleure. Un courrier va être adressé à Madame VIEU-CHARIER, adjointe Chargée de la Mémoire et du Monde Combattant à la Mairie de Paris, pour examiner la possibilité d’une installation de cette plaque rue Bertrand, là où travaillait Simone Michel-Lévy. Le même problème se pose dans le 15e avec la plaque de l’Ingénieur Robert Keller ».

Dimanche 21 février, a eu lieu au cimetière parisien d’Ivry, la cérémonie d’hommage aux Héros de l’Affiche Rouge, connus sous le nom de « Groupe Manouchian-Boczov », fusillés au Mont Valérien le 21 février 1944. Colette PALLARES et Michel CHASSAGNE, tous deux membres du secrétariat de notre association, étaient présents.

Afficher l'image d'origine

 

Le rapporteur lance un appel au renforcement du collectif militant au sein du Conseil d’Administration. Il souligne avec force que : « le rapport de trésorerie qui va suivre est aussi très important, il est le reflet de notre activité. Là aussi je souhaite que vous le commentiez et que vous participiez à notre réflexion pour un renforcement de nos effectifs et de notre activité ».

Charles SANCET termine son rapport par l’hommage à notre camarade Suzanne GATELLIER, décédée le 27 janvier 2016, elle allait avoir 100 ans le 5 mai prochain.

Nous avons appris avec tristesse la disparition de notre chère Suzanne Gatellier épouse  de Roger Auribault décédé à Dora. Elle aurait eu 100 ans le 5 mai prochain. Ancienne déportée à Ravensbrück, elle fut une adhérente dès le début en 1947 et ensuite une militante de notre association. Elle était toujours membre de notre conseil d’administration.

Bullets Lire l'article  Bullets Vidéo Hommage

Après ce rapport d’activité, André GOUJON présente le rapport de trésorerie, puis c’est au tour de Serge GREGORY, au nom de la Commission de contrôle financier de donner quitus de la bonne tenue et de l’exactitude des comptes de l’association.

Hélène LAFFAIT - André GOUJON – Colette PALLARES  Serge GREGORY

Puis durant une bonne heure, la discussion générale sur les deux rapports présentés s’est engagée avec une vingtaine d’interventions. Le président de séance met au vote ces deux rapports qui sont adoptés à l’unanimité. Il donne ensuite la parole à nos invités, Emilie FILIOL et Patrick BOURGEOIS pour deux brèves interventions.

Hélène LAFFAIT, membre du secrétariat, présente le nouveau Conseil d’Administration qui se renforce avec une nouvelle candidature et la Commission de contrôle financier. La direction de l’association est élue à l’unanimité.

Jacques VARIN, secrétaire général de l’ANACR, clôturait les travaux de cette Assemblée.

 

            Emilie FILIOL                                       Jacques  VARIN

 Elvire PUJOLAR  Ali Zaïri 

Patrick BOURGEOIS

 

 

horizontal rule

Bullets Retour