BulletsRetour

horizontal rule

Assemblée Générale 2008 de l’Association

 

     De gauche à droite : Emile DUPUY, Yvette CROS, Claude QUINQUIS, Michel DELUGIN, Jean BLANCHON, Louis CORTOT, Charles SANCET, Gilbert TERRISSE

 

Rapport d'Ouverture (Jean BLANCHON)

Jean BLANCHON préside cette réunion entouré de Michel DELUGIN secrétaire Général, Louis CORTOT président de l'ANACR, Charles SANCET secrétaire général adjoint, d'Yvette CROS membre du secrétariat et de nos invités : Claude QUINQUIS représentant la FAPT-CGT, Emile DUPUY de l'Institut d'Histoire Sociale et Gilbert TERRISSE de l'Union Fédérale des Retraités de la FAPT. Après la minute de silence à la mémoire des adhérents disparus en 2007, Jean BLANCHON déclare "ouverte"  l'assemblée générale et donne la parole à Michel DELUGIN  qui présente le rapport d'activité de l'association.

horizontal rule

 

Rapport d'Activité (Michel DELUGIN)

Le Rapporteur (Michel DELUGIN) rappelle les activités de l'année écoulée. Tout d'abord, il signale la préparation du 60 ème anniversaire de notre association et la réalisation d'un bulletin spécial de 20 pages, résumant l'histoire de Libération Nationale PTT de ses débuts jusqu'à ce jour. Ce travail réalisé pour la première fois, montre que nous avons tout lieu d'être fiers d'appartenir à une association comptant des fondateurs tels qu'Henri GOURDEAUX, Emmanuel FLEURY, Fernand PICOT, une association qui dans ses statuts a donné une définition large du résistant ...  une association fidèle à l'esprit unitaire du CNR, qui a œuvré avec ténacité à rassembler les résistants émanant de diverses familles politiques et philosophiques et à rechercher l'unité organique avec l'autre mouvement existant dans la profession à cette époque "Résistance PTT".

Rencontre débat 60ème anniversaire

Michel DELUGIN indique que ce 60ème anniversaire a été célébré par une rencontre-débat organisée en partenariat avec la Fédération des activités postales et de télécommunications CGT, le 13 juin à Montreuil.     De l'avis général, ce fut une réussite.

Il rappelle ensuite quelques évènements qui firent débat au cours de l'année écoulée, la dernière lettre de Guy MÔQUET à sa famille dont le Président de la République a demandé la lecture dans les lycées dès la rentrée.  "On peut comprendre les réticences de certains enseignants qui l'ont reçue comme une injonction et une intrusion dans leur travail professionnel, mais en ce qui nous concerne, association de Résistants et d'Amis de la Résistance, nous avons considéré que l'initiative du Président offrait une occasion extraordinaire de faire connaître aux lycéens le jeune Guy MÔQUET, le sens de son engagement et de son combat".  M DELUGIN explique ensuite longuement l'engagement du jeune Guy MÔQUET, l'exposition qui lui est consacrée au Musée de la Résistance Nationale à Champigny et les enseignements du contexte historique de l'époque.

Autre sujet d'inquiétude souligne Michel DELUGIN, "les résurgences du fascisme, en particulier dans les pays d'Europe Centrale et d'Europe de l'Est", "... Un peu partout, des révisionnistes, voire des négationnistes, osent encore parler à haute voix. Chez nous, les sites Internet ouvertement racistes se multiplient".

D'autres dangers, moins directs, se font jour : La proposition d'une date unique de commémoration. De même, de graves inexactitudes et omissions sont relevées dans les manuels scolaires qui traitent de la Seconde Guerre mondiale.

Le rapporteur cite aussi les commémorations traditionnelles auxquelles Libé PTT a participé. 

Il revient aussi sur la cérémonie particulièrement agréable, celle de la remise de la légion d'honneur au titre de ceux que l'on appelle "les justes", à notre camarade Paule TREBOSC, épouse de notre Président.        (voir Devoir de mémoire)

Il annonce pour l'année 2008, les manifestations à venir et pour commencer celle qui se déroulera le 29 janvier, au bureau de poste de Paris 20, devant la plaque commémorative de Marie-Thérèse FLEURY, morte à Auschwitz. (voir Devoir de mémoire)

Après avoir rappelé que "nous devons poursuivre énergiquement notre action afin que le 27 mai, date de la création en 1943 du CNR, soit reconnue comme journée nationale de la Résistance", Michel DELUGIN traite ensuite des activités courantes de notre association, notamment la sauvegarde des plaques et stèles commémoratives (voir Devoir de mémoire) et l'exposition "le Personnel des PTT dans la Résistance" (voir Devoir de mémoire) qui circule toujours et dont le programme pour 2008 est en partie arrêté.  Un projet, qui est déjà bien avancé est annoncé, celui de la réalisation d'une copie de même qualité, mais plus facilement transportable et présentable, ce qui résoudrait ainsi les problèmes de sollicitations simultanées.

M. DELUGIN salue les représentants du Comité d'Entreprise Central de France Télécom (CCUES) et il énumère les projets qui seront discutés avec eux prochainement, concernant l'établissement d'un programme d'actions ou d'activités à déployer en direction du personnel de ces services.

Il fait aussi quelques propositions qui méritent l'attention de tous. S'agissant de notre implantation nationale et sachant que le seul lien avec nos adhérents est le Bulletin trimestriel, ne pourrait-on pas réserver à chaque parution, une ou deux pages à une région, à charge aux adhérents de celle-ci de l'alimenter? Il peut en être de même pour des réunions débats dans les régions ou départements.

Pour terminer, Michel DELUGIN rappelle que 2007 a été l'année de la mise en application des nouveaux statuts pour notre association mais aussi pour l'ANACR (Congrès de Limoges en 2006) ouvrant ainsi de façon pleine et entière les rangs de l'ANACR aux Ami(e)s. Il souligne que depuis longtemps à Libération Nationale PTT, les Ami(e)s occupent des postes responsables et il appelle l'attention de tous sur "l'impérieuse nécessité du recrutement d'Ami(e)s, c'est en grande partie sur eux que se fonde l'activité de Libé PTT, et ce sera encore plus vrai demain ... ils se doivent d'être nombreux et actifs"

 

horizontal rule

Rapport de Trésorerie (Christian AUSTRUY)

Le rapport de trésorerie est présenté par Christian AUSTRUY, qui donne le bilan financier de l'association. Il insiste sur la nécessité du paiement des cotisations (des oublis pour certains) car s'il est dans la logique de la vie de voir la diminution des adhérents Résistants, il est moins normal d'enregistrer une légère diminution des Ami(e)s, ce qui a été le cas en 2007. Le trésorier remercie aussi les généreux donateurs et les adhérents qui ajoutent à leur cotisation un supplément, ce qui contribue de façon non négligeable, à la bonne santé financière de l'association.

                           Marcel PIEL                                                            Marcel CARTON

Christian termine son rapport en saluant notre fidèle ami Marcel PIEL qui pour cause de santé, est obligé de quitter le poste qu'il occupait dans cette équipe chargée collectivement de la trésorerie et de l'organisation. Tous ses camarades s'associent bien sûr à ce fraternel salut.

Christian AUSTRUY a aussi une pensée émue pour Marcel CARTON, qui nous a quittés début 2007.      Un hommage lui avait été rendu par Jean BLANCHON au début des travaux.

 

horizontal rule

Rapport de la commission des comptes (Jean-Pierre BENAYOUN)

Jean-Pierre BENAYOUN, au nom des commissaires aux comptes, approuvait le bilan financier présenté par le trésorier et donnait quitus de sa gestion, en rappelant aussi la nécessité du renforcement de l'association qui vit grâce aux cotisations des adhérents.

La discussion s'ouvrait ensuite sur les divers points du rapport. (voir débat)

 

horizontal rule

Résolution générale (André GOUJON)

André GOUJON présente la résolution générale.

 

Résolution  générale

Réunis en assemblée générale, dans la salle des Congrès de l’ex-Ministère des PTT, 20 avenue de Ségur à Paris, les membres de Libération Nationale PTT approuvent le rapport moral du Conseil d’Administration ainsi que le rapport de trésorerie avalisé par les commissaires aux comptes.

Ils se félicitent du succès de la célébration, en juin 2007, du 60ème anniversaire de l’association. Les publications sur l’histoire de l’association, la rencontre-débat organisée en partenariat avec la FAPT-CGT, ont confirmé la vitalité de notre organisation. 

2007 aura été marquée par le grand débat initié par le président de la République sur Guy Môquet. Notre association, qui à l’image de l’ANACR, célébrait depuis très longtemps la mémoire de ce jeune lycéen, membre des Jeunesses communistes, symbole de la jeunesse résistante, n’a pas manqué d’apporter sa contribution à l’hommage de dimension nationale officiellement rendu.

Les participants à l’assemblée générale, s’indignent des déclarations de l’ancien vice-président du MEDEF, Denis Kessler appelant à « défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance et tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952 ».

Ils expriment leur volonté de défendre fermement les mesures démocratiques, économiques et sociales portées par le puissant mouvement populaire unitaire de la Libération. Ils dénoncent les agissements persistants des révisionnistes et la prolifération de sites Internet prônant ouvertement le racisme. L’histoire a montré que la discrimination mène à la persécution et parfois à la mort.

Ils s’engagent à opposer aux mensonges et aux falsifications, le combat de la vérité.

Ils réaffirment, avec l’ANACR, leur exigence de l’instauration d’une « Journée nationale de la Résistance » le 27 mai, date anniversaire de la création en 1943 par Jean Moulin du Conseil National de la Résistance (CNR).

Confiants dans la jeunesse qui a fait preuve, de nouveau, à l’occasion de l’hommage à Guy Môquet, du vif intérêt qu’elle portait à une période de l’histoire où l’enjeu du conflit n’était autre que la condition humaine, ils appellent tous les adhérents, résistants et ami(e)s, à avoir le souci constant du renforcement de l’association et du recrutement de jeunes agents des activités postales et de télécommunications.

 

horizontal rule

Vote des rapports (Jean BLANCHON)

Jean BLANCHON, le président de séance , fait voter les différents rapports :

Le rapport d'activité est adopté à l'unanimité moins une abstention, le rapport de trésorerie à l'unanimité ainsi que la résolution générale.

 

horizontal rule

Direction, Conseil d'administration (Charles SANCET)

Charles SANCET présente la nouvelle direction de l'association, le Conseil d'Administration, qui se renforce d'une nouvelle candidature et la commission du contrôle financier (les commissaires aux comptes) à laquelle une nouvelle candidature est aussi proposée.

Le CA et les Commissaires aux comptes sont élus à l'unanimité.

                                                  Conseil d’Administration élu le 25 janvier 2008

                                                                            Président :                         Camille TREBOSC

Secrétaire général :                Michel DELUGIN

Secrétaire général adjoint :       Charles SANCET

Trésorier :                          Christian AUSTRUY

 

Secrétaires :

        Jean BLANCHON                    Yvette CROS

        Emile DUPUY                         André GOUJON

        Ernest LE STRAT                   Colette PALLARES

     

Membres :

        Sylvie BAYLE                        Camille BEAUSSANT

        Lucien BERTHE                    Jean-Pierre CHEVRIER

        Raymond DAUDE                  Jacqueline FOUCHER

        Suzanne GATELLIER             Jean-Jacques JOIGNEAU

        Hélène LAFFAIT                  Roger PARROT            

        Marcel PIEL                        Marcel PILLET

        Joël RAGONNEAU                Josette ROUCHET

        Jean-Marc VACHER              Bernard VINDRINET

Commission aux Comptes :

        Jean-Pierre BENAYOUN       Daniel BENIT

        Michel CHASSAGNE            Robert DUPONT

        Raphaël GUIBERT

 

horizontal rule

Conclusion (Louis CORTOT)

En conclusion, Louis CORTOT, président de l’Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance (A.N.A.C.R.) « l’association qui regroupe encore plus de 10.000 Résistants, ce qui en fait l’association la plus représentative de ce que fut la Résistance dans sa diversité » précise-t-il mais aussi en y ajoutant « la force que représente les Ami(e)s de la Résistance ANACR, eux aussi près de 10.000 aux côtés des Résistants et comme eux pluralistes dans leur recrutement et dans leur action ».

« À ces Ami(e)s, dit-il, les Résistants ont assigné une tâche première : combattre à leurs côtés pour ces valeurs de la Résistance toujours actuelles dans ce monde où la guerre, l’intolérance, le racisme, les exclusions de toutes sortes, les atteintes aux libertés sont hélas si présentes. Et quand les Résistants ne seront plus là, les Ami(e)s de la Résistance ANACR auront pour mission de perpétuer non seulement le souvenir de leur combat, mais surtout de le poursuivre ».

Louis CORTOT dit combien « les conséquences du temps qui s’écoule est fait de coupes sombres dans les rangs des Résistants. Cette réalité -dit-il- vous la connaissez aussi, bien évidemment à Libération PTT, puisque depuis de nombreuses années déjà, le nombre des Ami(e)s a dépassé le nombre des adhérents Résistants et que depuis longtemps vous avez intégré dans votre direction des Ami(e)s de la Résistance, lesquels y assument des responsabilités de premier plan. Libé. PTT a ainsi depuis longtemps anticipé dans les faits ce que toute l’ANACR a concrétisé lors du Congrès de Limoges, à savoir l’intégration des Ami(e)s au sein de ses structures pour assurer leur pérennité ».

Louis CORTOT insiste encore sur « la nécessité du renforcement des Ami(e)s, condition première pour permettre d’assumer pleinement la mission de passeurs de mémoire des valeurs de la Résistance aux générations contemporaines et futures qui nous incombe, qui incombe aux Ami(e)s. L’action de renforcement des Ami(e)s, qui est une nécessité, bien sûr, pour aider aux tâches du présent mais aussi et surtout pour assurer cette pérennité de l’existence de l’ANACR et faire que son message continue à être porté aux générations présentes et futures, tout particulièrement aux jeunes. Ainsi, pour avoir une importance numérique conséquente, l’effectif des Ami(e)s de Libération Nationale PTT a besoin d’être développé. Des efforts en ce sens sont d’autant plus nécessaires qu’en 2007, vous avez enregistré un recul par rapport à 2006 ».

Louis CORTOT, aborde ensuite plusieurs points, d’abord l’extrême droite. « Les scores depuis une décennie de l’extrême droite en Europe, ainsi que dans notre pays, montrent que cette crainte n’est pas qu’une spéculation de l’esprit … même si le premier tour de l’élection présidentielle de 2007 a enregistré un recul notable de Le Pen par rapport à 2002, son score de 10,44%, plus de 3.800.000 voix, reste préoccupant d’autant plus, qu’ainsi qu’il l’a souligné lui-même, certes par déception mais non sans pertinence, ses idées notamment xénophobes ou sur les banlieues, ont malheureusement diffusé dans d’autres discours ».

Sur la connaissance de l’histoire, Louis CORTOT estime que « nous devons être, avec la rigueur qui s’impose, présents sur le terrain de la connaissance de l’histoire de la Résistance mais aussi sur celui de son écriture … ». Il évoque ensuite longuement la revendication de la Journée nationale de la Résistance le 27 mai et sur les raisons des difficultés à la voir aboutir. Il rappelle que «  … 27 mai et 18 juin, ces deux dates d’honneur de la France … formeraient avec la Journée Nationale de la Déportation, le dernier dimanche d’avril, un ensemble dédié à la mémoire de ceux qui, sur le sol occupé, partout dans le monde et jusque dans les bagnes nazis luttèrent, souffrirent et donnèrent leur vie pour que notre pays retrouve sa liberté ».

Louis CORTOT termine en apportant à notre association le salut de la Direction nationale de l’ANACR, de Robert CHAMBEIRON, son Président-délégué, de Charles FOURNIER-BOCQUET, son Secrétaire général et en souhaitant que soient nombreux les délégués de Libé-PTT au Congrès National de l’ANACR à Marseille les 14, 15 et 16 novembre 2008.

 

horizontal rule

Dépôt de gerbe

Jean BLANCHON Georges FARALDO Yvette CROS

Jean BLANCHON, Georges FARALDO et Yvette CROS ont déposé la gerbe de Libération Nationale PTT devant la stèle commémorative. Le dépôt de gerbe a été suivi d'un apéritif, puis du traditionnel banquet fraternel.

  Syndicat départemental

  Robert DUPONT

Jean BLANCHON

  Christiane CARTON

horizontal rule

BulletsRetour